中文 English Deutsch 日本語 BR America Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Documents

Texte intégral des Statuts du PCC

  ·  2017-11-04  ·   Source: Xinhua
Mots-clés: amendements aux Statuts du PCC; XIXe Congrès du PCC

Le 19e Congrès national du Parti communiste chinois (PCC) a adopté des amendements aux Statuts du PCC le 24 octobre 2017. Voici le texte intégral des statuts :

 

STATUTS DU PARTI COMMUNISTE CHINOIS 

(Révision partielle faite au XIXe Congrès national du Parti communiste chinois et approuvée par celui-ci le 24 octobre 2017) 

 

PROGRAMME GÉNÉRAL 

Le Parti communiste chinois est le détachement d'avant-garde de la classe ouvrière chinoise, en même temps que celui du peuple et de la nation chinois, ainsi que le noyau dirigeant de la cause du socialisme à la chinoise ; en tant que tel, il incarne les exigences du développement des forces productives avancées en Chine, l'orientation du progrès de la culture chinoise avancée et il incarne enfin les intérêts fondamentaux de l'immense majorité de la population de notre pays. L'idéal suprême et le but final du Parti résident dans l'accomplissement du communisme.

Le Parti communiste chinois fait du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping, de la pensée importante de la "Triple Représentation",du concept de développement scientifique et de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère le guide de son action.

Le marxisme-léninisme met en lumière les lois du mouvement de l'histoire de la société humaine, ses principes fondamentaux sont justes et doués d'un puissant dynamisme. Le communisme, en tant qu'idéal suprême souhaité par les communistes chinois, ne peut être réalisé que sur la base d'une société socialiste évoluée et hautement développée. Le développement et le perfectionnement du régime socialiste constituent un long processus historique. En persévérant dans l'application des principes fondamentaux du marxisme-léninisme, tout en suivant la voie que le peuple chinois a choisie de son plein gré et qui est parfaitement adaptée à la situation particulière de ce pays, la cause du socialisme chinois finira par triompher.

Les communistes chinois, avec le camarade Mao Zedong comme principal représentant, ont créé la pensée de Mao Zedong en combinant les principes fondamentaux du marxisme-léninisme avec les expériences concrètes de la révolution chinoise. La pensée de Mao Zedong, c'est le marxisme-léninisme appliqué et développé en Chine ; elle constitue un ensemble de principes théoriques et le bilan réalisé au cours de l'expérience que constituent la révolution et l'édification en Chine, dont l'application a prouvé la justesse. Elle est la quintessence de la sagesse collective du Parti communiste chinois. À la lumière de la pensée de Mao Zedong, notre Parti a dirigé le peuple multiethnique de la Chine dans sa longue lutte révolutionnaire contre l'impérialisme, le féodalisme et le capitalisme bureaucratique, et l'a conduit à la victoire de la révolution de démocratie nouvelle et à la fondation de la République populaire de Chine, qui est un État de dictature démocratique populaire. Après la fondation de la Chine nouvelle, le Parti a conduit au succès la transformation socialiste ; le pays a pu alors réaliser le passage de la démocratie nouvelle au socialisme, il a institué son régime fondamental et il a développé son économie, sa politique et sa culture, tous basés sur le socialisme.

Après le troisième plénum du XIe Comité central du Parti, les communistes chinois avec le camarade Deng Xiaoping en qualité de représentant principal, ont fait un bilan de leur expérience, tant sous ses aspects positifs que sous ses côtés négatifs, depuis la fondation de la Chine nouvelle et, en s'affranchissant des contraintes et en faisant preuve de réalisme, ils ont décidé que le Parti concentrerait désormais ses efforts sur le développement économique et s'engagerait dans la réforme et l'ouverture sur l'extérieur, inaugurant ainsi une ère nouvelle dans le développement de la cause socialiste. En élaborant graduellement la ligne, les principes et les mesures politiques pour la mise en place d'un socialisme à la chinoise, ils ont formulé la théorie de Deng Xiaoping, qui met en lumière les problèmes fondamentaux concernant la construction, la consolidation et le développement du socialisme en Chine. Née de la combinaison des principes fondamentaux du marxisme-léninisme avec l'expérience chinoise à l'époque actuelle et avec ses caractéristiques, la théorie de Deng Xiaoping illustre une parfaite continuation et une extension de la pensée de Mao Zedong dans le nouveau contexte historique. Marquant une étape nouvelle dans le développement du marxisme en Chine, elle représente le marxisme chinois de notre temps, elle est la quintessence de la sagesse collective du Parti communiste chinois et guide notre marche en avant au cours de l'entreprise de modernisation socialiste de notre pays.

Depuis le quatrième plénum du XIIIe Comité central, les communistes chinois, avec le camarade Jiang Zemin en qualité de représentant, ont parfaitement compris, au cours de l'expérience de construction du socialisme à la chinoise, ce que celui-ci représente vraiment, comment on doit l'édifier, quel type de parti on doit forger et comment on doit agir. Ils ont acquis une nouvelle et précieuse expérience quant à l'administration du Parti et du pays, ce qui a abouti à la formulation de la pensée importante de la "Triple Représentation". Cette pensée représente une continuation et un développement du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong et de la théorie de Deng Xiaoping, elle reflète les nouvelles exigences imposées à l'activité du Parti et de l'État par l'évolution du monde actuel et de la Chine elle-même et par les profonds changements qu'elle a connus. Elle constitue à la fois un puissant instrument théorique pour renforcer et améliorer l'édification du Parti et promouvoir l'autoperfectionnement et le développement du socialisme chinois, elle est une véritable cristallisation du génie collectif du Parti communiste chinois et une idéologie directrice à laquelle le Parti devra se conformer à long terme. L'observance constante de la "Triple Représentation" constitue le fondement du Parti, les assises de son exercice du pouvoir et la source de sa force.

Depuis le XVIe Congrès du Parti communiste chinois, à la lumière de la théorie de Deng Xiaoping et de la pensée importante de la "Triple Représentation" et conformément aux nouvelles exigences du développement, les communistes chinois, avec le camarade Hu Jintao comme principal représentant, ont apporté, grâce à l'approfondissement de leurs connaissances, des réponses aux questions d'importance majeure telles que "Pour quel type de développement faut-il opter dans la nouvelle situation ?" et "De quelle manière faut-il se développer ?", formant ainsi le concept de développement scientifique dont l'essence même consiste à réaliser un développement intégral, coordonné et durable plaçant l'homme au centre de toutes les préoccupations. C'est là une théorie scientifique qui s'adapte parfaitement à la marche du temps et qui vient en droite ligne du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping et de la pensée importante de la "Triple Représentation". En tant qu'expression concentrée de la conception du monde et de la méthodologie marxistes en matière de développement, le concept de développement scientifique représente les importants acquis de la sinisation du marxisme, la cristallisation de la sagesse collective du Parti et une pensée directrice qu'il faudra maintenir sur le long terme dans l'édification du socialisme à la chinoise.

Depuis le XVIIIe Congrès du Parti, les communistes chinois, avec le camarade Xi Jinping comme représentant principal, ont suivi la tendance de développement de notre époque et donné une réponse systématique, en combinant la théorie et la pratique, à une question magistrale qui se pose dans notre temps : quel type de socialisme à la chinoise doit-on maintenir et développer à la nouvelle ère et comment le maintenir et le développer. La pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère a ainsi été créée. En tant que continuation et développement du marxisme-léninisme, de la pensée de Mao Zedong, de la théorie de Deng Xiaoping, de la pensée importante de la "Triple Représentation" et du concept de développement scientifique, la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère représente le dernier acquis de la sinisation du marxisme ainsi que la cristallisation de l'expérience et de la sagesse collective du Parti et du peuple. Elle est un élément essentiel du système théorique du socialisme à la chinoise, et le phare qui guide tout le Parti et tout le peuple dans leurs efforts pour réaliser le grand renouveau de la nation chinoise. Il faut perpétuer cette pensée tout en la développant. À la lumière de la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et à la tête de tous les Chinois sans distinction d'ethnies, le PCC, en orchestrant dans leur ensemble la grande lutte, la grande œuvre, la grande cause et le grand rêve, a réussi à conduire le socialisme à la chinoise dans une nouvelle ère.

Tous les succès que nous avons remportés, tous les progrès que nous avons enregistrés depuis le lancement de la politique de réforme et d'ouverture sont dus, en somme, au fait que nous avons ouvert la voie originale d'un socialisme à la chinoise, mis en place un système théorique typiquement chinois du socialisme, instauré un régime social aux couleurs chinoises et développé une culture socialiste à la chinoise. Tous les camarades du Parti doivent faire preuve d'un attachement sans faille à ces acquis que notre Parti a su réaliser au prix d'énormes efforts, pour les perpétuer et les développer sans discontinuer. Ils sont appelés, en brandissant bien haut l'étendard du socialisme à la chinoise, à raffermir la confiance dans la voie, la théorie, le régime et la culture du socialisme à la chinoise,à appliquer la théorie, la ligne et la stratégie fondamentales du Parti, et à travailler dur pour remplir les trois tâches historiques qui consistent à faire progresser la modernisation du pays, à réaliser la réunification de la patrie, à contribuer à la sauvegarde de la paix mondiale et au développement commun, ainsi que pour réaliser les objectifs des "deux centenaires" et le rêve chinois du grand renouveau de la nation.

Notre pays reste et restera pendant longtemps encore dans la phase primaire du socialisme, étape historique incontournable pour la modernisation socialiste d'un pays autrefois arriéré du point de vue économique et culturel, modernisation qui demandera une centaine d'années pour arriver à son terme. Il faut, pour réaliser la modernisation socialiste, partir de conditions concrètes qui nous sont propres et suivre une voie socialiste particulière à la Chine. À l'étape actuelle, la contradiction principale au sein de notre société est celle entre l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et le développement déséquilibré et insuffisant de la Chine. En raison de facteurs internes et d'influences étrangères, la lutte des classes se poursuivra à long terme, quoique dans une sphère limitée, et elle pourrait même s'exacerber dans certaines conditions ; mais elle ne constitue plus un élément fondamental. En Chine, l'édification du socialisme a pour tâche principale de libérer et de développer les forces productives, de réaliser progressivement la modernisation socialiste et de réformer à cet effet ce qui, dans les rapports de production et la superstructure, ne correspond pas au développement des forces productives. Nous maintiendrons et perfectionnerons le régime économique de base composé de divers systèmes de propriété, avec une prédominance accordée au secteur public, et nous continuerons à appliquer et parfaire le système basé principalement sur la rémunération selon le travail fourni, mais autorisant la coexistence de plusieurs modes de distribution. Nous encouragerons une partie des régions tout comme des individus à s'enrichir les premiers, en vue de faire disparaître progressivement la pauvreté et d'arriver finalement à un enrichissement commun ; ainsi, grâce au développement de la production et à l'accroissement des richesses de la société, nous satisferons l'aspiration croissante de la population à une vie meilleure et nous favoriserons l'épanouissement général de l'homme. Pour notre Parti, le développement constitue une tâche primordiale dans l'exercice du pouvoir en vue d'assurer le renouveau de la nation. Nous devons rester fidèles au concept de développement centré sur le peuple, poursuivre un développement innovant, coordonné, écologique, ouvert et partagé, et considérer, dans toutes nos activités, comme point de départ et critère absolu la question de savoir si elles sont favorables au développement des forces productives de la société socialiste, au renforcement de la puissance globale de l'État socialiste et à l'amélioration des conditions de vie de la population. Nous devons également rendre hommage au travail, au savoir, au talent et à la créativité, de manière à réaliser un développement pour le peuple, par le peuple et dans l'intérêt général du peuple. À partir du nouveau siècle, notre pays s'est engagé dans une nouvelle étape dans le processus de construction in extenso d'une société de moyenne aisance et d'accélération de la modernisation socialiste. Il nous incombe donc, conformément aux dispositions d'ensemble dites "Plan global en cinq axes" et aux dispositions stratégiques des "Quatre Intégralités" pour la construction du socialisme à la chinoise, d'assurer un développement coordonné qui couvre les domaines économique, politique, culturel, social et écologique, et de promouvoir de façon coordonnée l'édification intégrale de la société de moyenne aisance, l'approfondissement intégral de la réforme, la promotion intégrale de la gouvernance de l'État en vertu de la loi et l'application intégrale d'une discipline rigoureuse dans les rangs du Parti. Les objectifs stratégiques du développement économique et social que nous cherchons à atteindre dans cette nouvelle ère du siècle se définissent comme suit : achever l'édification intégrale d'une société de moyenne aisance à l'occasion du centenaire du PCC et l'édification intégrale d'un grand État socialiste moderne au moment du centenaire de la fondation de la Chine nouvelle.

Dans la phase primaire du socialisme, le Parti communiste chinois définit comme suit sa ligne fondamentale : diriger et unir autour de lui le peuple multiethnique de la Chine, centrer ses efforts sur le développement économique, maintenir les quatre principes fondamentaux, la réforme et l'ouverture, ne compter que sur ses propres forces, travailler dur dans un esprit novateur, et lutter pour faire de la Chine un grand pays socialiste beau, moderne, prospère, puissant, démocratique, harmonieux et hautement civilisé.

Maître d'œuvre de l'édification socialiste, le Parti communiste chinois doit concentrer ses efforts sur le développement économique, les autres préoccupations ayant un rôle subalterne ou auxiliaire. Il faut donc appliquer la stratégie de redressement de la nation par les sciences et l'éducation, la stratégie du renouveau national grâce à l'émergence de talents, les stratégies de développement par l'innovation, de redressement des campagnes, de développement interrégional coordonné et de développement durable, ainsi que la stratégie d'intégration militaro-civile. Il faut faire jouer pleinement leur rôle aux sciences et aux technologies en tant que forces productives de premier ordre, mettre pleinement en valeur le rôle d'entraînement de l'innovation en tant que premier moteur de développement, s'appuyer sur les progrès scientifiques et techniques et améliorer la qualification des travailleurs, de manière à favoriser un développement de meilleure qualité, plus efficace, plus équitable et plus durable.

Le maintien des quatre principes fondamentaux -- voie socialiste, dictature de démocratie populaire, direction du Parti communiste, marxisme-léninisme et pensée de Mao Zedong -- est le garant de la pérennité de notre État. Durant tout le processus de modernisation socialiste, il faut maintenir ces principes fondamentaux et lutter contre la libéralisation bourgeoise.

La poursuite de la politique de réforme et d'ouverture est la seule voie conduisant à la prospérité de notre pays. C'est seulement en appliquant cette politique que nous arriverons à développer le pays, le socialisme et le marxisme. Nous devons approfondir intégralement la réforme, perfectionner et développer le régime socialiste à la chinoise et promouvoir la modernisation du système et de la capacité de gouvernance de l'État. Il faut changer fondamentalement le régime économique qui entrave le développement des forces productives, maintenir et perfectionner le système d'économie de marché socialiste. Parallèlement, il faut entreprendre la réforme des institutions politiques et engager la réforme dans d'autres domaines. Il faut rester fidèle à la politique fondamentale de l'État qu'est l'ouverture sur l'extérieur et s'appliquer à assimiler tous les acquis de la civilisation. Dans l'application de la réforme et de l'ouverture, le Parti doit tenter des essais audacieux et avoir le courage de se lancer dans de nouvelles expériences. Il doit aussi renforcer, dans la réforme, le caractère scientifique des prises de décisions, accentuer le caractère systématique, global et coordonné de la réforme, et ouvrir des voies nouvelles dans la pratique.

Le Parti communiste chinois conduit notre peuple à développer l'économie de marché socialiste. Il est fermement déterminé à consolider et développer l'économie publique, et à encourager, soutenir et conduire l'extension des économies non publiques. Il lui importe de permettre au marché de jouer un rôle décisif dans la distribution des ressources et au gouvernement de mieux jouer son rôle,et de construire un système de contrôle macroéconomique perfectionné. Il lui faut procéder à une planification générale destinée à coordonner le développement des villes et des campagnes comme celui des diverses régions, planification destinée aussi à étendre le progrès économique et social, à harmoniser les rapports entre l'homme et la nature et à concilier le développement intérieur avec l'ouverture sur l'extérieur. Il veille à la restructuration économique, au changement de mode de développement économique et à la promotion de la réforme structurelle du côté de l'offre. Il s'attache à synchroniser le développement d'une industrialisation de type nouveau, de l'informatisation, de l'urbanisation et de la modernisation agricole, et à construire de nouvelles campagnes socialistes. Il poursuit une voie d'industrialisation de type nouveau à la chinoise pour faire de la Chine un pays novateur et un État puissant en sciences et technologies dans le monde.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans le développement de la démocratie politique socialiste. Il veille à intégrer de façon organique la direction du Parti, la gouvernance de l'État en fonction de la loi et le maintien du statut des citoyens en tant que maîtres du pays. Il est déterminé à poursuivre dans la voie du développement politique socialiste à la chinoise, à accroître la démocratie socialiste, à établir un ordre légal socialiste à la chinoise, à édifier un État de droit socialiste, à consolider la dictature de démocratie populaire et à construire une civilisation politique socialiste. Il maintient et améliore le système d'assemblée populaire, celui de coopération multipartite et de consultation politique placé sous sa direction, ainsi que le régime d'autonomie régionale de minorités ethniques et celui d'autonomie à la base. Il s'efforce de mettre en place une démocratie populaire qui soit plus large, plus complète et plus développée, et de promouvoir un large développement institutionnel, à plusieurs niveaux, de la démocratie consultative afin d'assurer au peuple le droit d'administrer les affaires de l'État et de la société, ainsi que de gérer les affaires économiques et culturelles. Il respecte et protège les droits de l'homme. Il encourage la libre expression des opinions et travaille à la mise en place et au perfectionnement d'un système et d'une procédure démocratiques en matière d'élection, de prise de décision, d'administration et de contrôle. Il améliore le système légal socialiste à la chinoise et renforce l'exécution des lois, de manière à réaliser la gouvernance des affaires de l'État dans le respect de la loi.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans le développement d'une culture socialiste avancée. Il veille à bâtir une civilisation spirituelle socialiste, à gouverner le pays en respect de la loi et des valeurs morales et à améliorer la formation de toute la nation aussi bien sur le plan des idées et de la morale que dans les domaines des sciences et de la culture, afin de fournir une ferme garantie idéologique, une puissante force morale et un solide appui intellectuel à l'entreprise de réforme et d'ouverture comme à la modernisation socialiste, et de développer un puissant pays culturel socialiste. Il veille à renforcer l'édification des valeurs essentielles du socialisme, à se guider sur la pensée directrice marxiste, à forger un idéal commun pour le socialisme à la chinoise, à faire rayonner l'esprit national centré sur le patriotisme, à valoriser l'esprit de l'époque axé sur la réforme et l'innovation, à cultiver et mettre en pratique les valeurs essentielles socialistes et à mettre à l'honneur la conception socialiste de l'honneur et du déshonneur. Il doit inculquer à toute la nation le sens de la dignité, la confiance en soi et l'esprit d'autoperfectionnement, de façon à la prémunir contre l'action corrosive des idées féodales et capitalistes corrompues et de manière à faire disparaître les abus sociaux. Grâce à ces efforts, notre peuple conservera un idéal élevé et une haute moralité, il sera cultivé et discipliné. Le Parti veille à doter ses membres du noble idéal communiste. Il s'attache à développer l'enseignement, la science et la culture, à promouvoir une transformation novatrice et un développement innovant des bonnes traditions culturelles chinoises, à poursuivre les traditions de la culture révolutionnaire, à développer la culture socialiste à caractère avancé, et à accroître le "soft power" culturel du pays. Il faut maintenir fermement le rôle directeur du Parti dans le travail idéologique, renforcer sans cesse la position du marxisme comme idéologie directrice et consolider l'assise idéologique de la lutte solidaire de tout le Parti et tout le peuple.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans la construction d'une société harmonieuse socialiste. En réponse à l'exigence générale de mise en place d'une société harmonieuse où régneront la démocratie, la légalité, l'équité, la justice, l'honnêteté, la solidarité, le dynamisme, l'ordre et la symbiose entre l'homme et la nature, et en fonction du principe de partage des fruits récoltés grâce aux efforts de tous, il doit s'attacher à résoudre les problèmes qui préoccupent particulièrement la population et qui touchent à ses intérêts vitaux de la manière la plus directe tout en mettant l'accent sur la protection et l'amélioration de son bien-être. Il veille à ce que toute la population bénéficie davantage et de façon plus équitable des fruits du développement et éprouve davantage de sentiment de satisfaction. Il s'efforce d'aménager un contexte où chacun donnera sa véritable mesure, aura sa place dans la société et vivra dans l'harmonie. Il travaille à renforcer et à innover la gouvernance sociale. Il distingue avec clairvoyance les antagonismes pouvant se faire jour au sein de la population, de ceux qui existent entre nous et nos véritables ennemis, et il préconise une solution correcte selon leur nature. En vue d'assurer une stabilité sociale à long terme, il travaille au renforcement global de la sécurité publique, et combat résolument, avec les armes de la loi, les activités et les éléments criminels susceptibles de porter atteinte à la sécurité et aux intérêts de l'État, à la stabilité de la société et au développement économique. Il faut poursuivre le concept global de sécurité nationale et sauvegarder fermement la souveraineté, la sécurité nationale et les intérêts en matière de développement du pays.

Le Parti communiste chinois dirige le peuple dans l'édification d'une civilisation écologique socialiste. Il faut développer le concept d'une civilisation écologique préconisant le respect de la nature, l'adaptation à ses lois et sa protection. Nous devons garder dans l'esprit l'idée que la nature vaut son pesant d'or, et en maintenant la politique nationale fondamentale relative aux économies de ressources et à la protection de l'environnement, et le principe recommandant d'accorder, dans l'application de cette politique, la priorité à la régénération des écosystèmes, poursuivre le chemin d'un développement sain axé sur l'essor de la production, le bien-être de la population et la préservation des écosystèmes. Il faut s'efforcer de construire une société économe de ses ressources et respectueuse de son environnement, appliquer les mesures les plus rigoureuses en faveur de la protection des écosystèmes, et former une configuration de l'espace, une structure industrielle, un mode de production et de vie favorables aux économies de ressources et à la protection de l'environnement, cela afin de créer de meilleures conditions de production et de vie à l'ensemble de notre population, et de réaliser un développement perpétuel de la nation chinoise.

Le Parti communiste chinois maintient sa direction absolue sur l'Armée populaire de Libération et les autres forces armées populaires, et met en œuvre l'idée directrice de Xi Jinping sur la montée en puissance de l'armée. Il s'attache au renforcement de l'Armée populaire de Libération en suivant le principe recommandant de poursuivre son édification politique, de la rendre plus puissante à travers la réforme, de la développer par la science et la technologie et de la gérer en vertu de la loi,de manière à en faire une armée populaire fidèle au Parti, apte au combat et dotée d'un style de travail exemplaire et à faire en sorte qu'elle puisse accomplir avec efficacité les missions et tâches qui lui incombent dans la nouvelle ère. Il s'applique à lui faire jouer pleinement son rôle dans la consolidation de la défense nationale, la défense de la patrie et la participation à la modernisation socialiste.

Le Parti communiste chinois maintient et développe les rapports interethniques socialistes basés sur l'égalité, la solidarité, l'entraide et l'harmonie, s'attache à la formation et à la promotion des cadres issus des ethnies minoritaires, aide celles-ci et les régions concernées à développer l'économie, la culture et les autres œuvres sociales et ce, afin de renforcer le sentiment d'appartenance à la nation chinoise et de réaliser la prospérité et le développement communs de toutes nos ethnies unies dans une même lutte. En assurant une application intégrale de ses principes fondamentaux sur les religions, il veille à unir la population croyante et à l'aider à apporter sa contribution au développement économique et social du pays.

Le Parti communiste chinois, étroitement uni aux ouvriers, paysans et intellectuels de toutes les communautés ethniques du pays, aux partis et groupements démocratiques, aux personnalités sans-parti et aux forces patriotiques des différentes ethnies, apporte sa contribution au développement et au renforcement du front uni patriotique le plus vaste, formé par l'ensemble des travailleurs socialistes, les bâtisseurs de l'œuvre socialiste, les patriotes qui soutiennent le socialisme comme ceux qui se dévouent à la réunification de la patrie et qui œuvrent pour le grand renouveau de la nation chinoise. Il veille à renforcer continuellement l'union du peuple tout entier, y compris nos compatriotes vivant dans les régions administratives spéciales de Hong Kong et de Macao, à Taiwan et à l'étranger. Tout cela a pour but d'assurer une stabilité et une prospérité durables à Hong Kong et à Macao et de réaliser la grande entreprise de réunification de la patrie selon le principe dit "un pays, deux systèmes".

Fidèle à une politique extérieure indépendante et pacifique, à une voie de développement elle aussi pacifique, de même qu'à une stratégie d'ouverture à bénéfices mutuels, le Parti communiste chinois veille à conserver une vue d'ensemble sur le contexte chinois et la situation internationale et à multiplier les relations avec l'étranger afin de créer un environnement international favorable à la réforme, à l'ouverture et à la modernisation du pays. Dans les affaires internationales, il adopte une conception correcte de la justice et des intérêts, préserve l'indépendance et la souveraineté nationales, s'oppose à l'hégémonisme et à la politique du plus fort, et lutte pour sauvegarder la paix mondiale, assurer le progrès de l'humanité, promouvoir la construction d'une communauté de destin pour l'humanité ainsi que pour assurer l'édification d'un monde harmonieux où règnent une paix durable et une prospérité commune. Il s'attache à développer les relations de la Chine avec les autres pays du monde sur la base des cinq principes suivants : respect mutuel de la souveraineté et de l'intégrité territoriale, non-agression mutuelle, non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures, égalité et bénéfices mutuels, coexistence pacifique. Il s'attache à favoriser en permanence les relations de bon voisinage entre la Chine et les pays limitrophes, comme à maintenir ses liens de solidarité et de coopération avec les pays en voie de développement. Il travaille à promouvoir la construction du projet "la Ceinture et la Route" en observant le principe de "consultations réciproques, engagement commun et partage des fruits". Il s'attache également à développer ses relations avec les partis communistes et autres partis politiques étrangers conformément aux principes d'indépendance, d'égalité, de respect mutuel et de non-ingérence mutuelle dans les affaires intérieures.

Pour permettre à notre peuple multiethnique de réaliser les objectifs des "deux centenaires" et le rêve chinois du grand renouveau de la nation, le Parti communiste chinois s'attache, en suivant strictement sa ligne fondamentale, à pratiquer une autogestion rigoureuse et à exercer un autocontrôle sévère, à améliorer sa capacité d'exercer le pouvoir sur le long terme, à préserver sa pureté et son caractère avancé,à promouvoir globalement la nouvelle et grande œuvre qu'est sa construction dans un esprit de réforme et d'innovation, à faire progresser sur toute la ligne l'édification du Parti dans les domaines de la politique, de l'idéologie, de l'organisation, de la discipline et du style de travail tout en faisant jouer un rôle directeur à son édification politique, à incorporer l'édification institutionnelle dans ce processus, à mener en profondeur la lutte contre la corruption, et à élever le niveau scientifique de l'édification du Parti. Il reste fidèle à son objectif fondamental d'œuvrer dans l'intérêt public et d'exercer le pouvoir au bénéfice du peuple, de manière à faire rayonner ses hautes traditions et son remarquable style de travail. Il veille à améliorer sa capacité tant dans la consolidation de son rôle dirigeant que dans l'exercice du pouvoir, à se rendre imperméable à la corruption et à la dégénérescence, à se montrer plus fort face aux situations périlleuses, et à renforcer sans cesse les capacités à se purifier, à se perfectionner, à se renouveler et à s'améliorer. En outre, il veille à renforcer sans cesse sa base de classes, à élargir son assise parmi la population, à accroître sa créativité, sa force de cohésion et sa combativité, et à se transformer en un parti marxiste au pouvoir attaché à l'étude, au service public et à l'innovation. Tout cela, il l'assume de façon à figurer toujours à la pointe de son temps et de manière à devenir le ferme noyau dirigeant capable de conduire tout le peuple dans sa progression sur la voie du socialisme à la chinoise. En se renforçant, il doit absolument satisfaire aux cinq exigences fondamentales suivantes :

Primo, maintenir sa ligne fondamentale. Tout le Parti doit se doter de l'arme efficace que constituent la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la "Triple Représentation", le concept de développement scientifique, la pensée de Xi Jinping sur le socialisme à la chinoise de la nouvelle ère et la ligne fondamentale pour parvenir à l'unité de vues et d'actions, et toujours agir dans ce sens sans hésiter. Il doit appliquer intégralement la ligne fondamentale du Parti en assurant l'unité de la réforme, de l'ouverture et des quatre principes fondamentaux et combattre toutes les tendances erronées, qu'elles soient "de gauche" ou de droite -- s'il doit être vigilant à l'égard de celles de droite, il doit surtout se prémunir contre celles "de gauche". Il doit renforcer les équipes dirigeantes à tous les niveaux, former et sélectionner les bons cadres dont le Parti et le peuple ont besoin, et il doit former des millions de continuateurs de la cause du socialisme, de manière à assurer, sur le plan organisationnel, l'application intégrale de la théorie, de la ligne et de la stratégie fondamentales du Parti.

Secundo, émanciper la pensée, rechercher la vérité à travers l'expérience, avancer avec son époque et faire preuve d'un esprit réaliste. La ligne idéologique du Parti consiste à partir en toute chose de la réalité, à allier la théorie et la pratique, à faire preuve d'objectivité, et à vérifier et approfondir la vérité dans l'expérience. Tout le Parti doit, à la lumière de cette ligne idéologique, se lancer dans des voies nouvelles, procéder avec audace à des expériences pilotes, travailler dans un esprit d'entreprise et de créativité, étudier soigneusement les situations nouvellement créées, dresser le bilan de sa propre expérience et apporter des solutions satisfaisantes aux problèmes qui surgissent, tout cela en vue d'enrichir et développer le marxisme dans l'action pratique et de réaliser sa sinisation.

Tertio, servir fidèlement le peuple. Le Parti n'a pas d'autre intérêt que celui de la classe ouvrière et des masses populaires dans leur sens le plus large. À tout moment, il accorde une priorité pleine et entière aux intérêts des masses, partage leurs joies et leurs peines et entretient avec elles des liens viscéraux. Cela conduit à exercer le pouvoir au nom du peuple, à prendre en compte toutes ses préoccupations et à travailler dans son seul intérêt. Le Parti ne permet à aucun de ses membres de se couper des masses ni de se placer au-dessus d'elles. La supériorité politique de notre Parti réside dans le maintien de liens étroits avec les masses, tandis que le plus grand danger qui le guette depuis son arrivée au pouvoir est de s'en éloigner. Son style de travail et ses liens avec la population sont pour lui une question de survie. Pour accomplir sa tâche, il suit la ligne de masse. Celle-ci lui dicte de tout faire pour les masses, d'obtenir leur appui total, et de partir des masses pour retourner aux masses, de manière à les amener à mettre d'elles-mêmes en pratique les justes conceptions du Parti.

Quarto, maintenir le centralisme démocratique. Celui-ci illustre le principe selon lequel le centralisme est basé sur la démocratie et la démocratie guidée par le centralisme. Il constitue à la fois le principe fondamental du Parti sur le plan organisationnel et la mise en œuvre de la ligne de masse dans l'activité du Parti. Le Parti doit élargir la démocratie dans ses rangs, respecter le statut primordial de ses membres, garantir leurs droits démocratiques et faire valoir l'initiative créatrice tant de tous ses membres que de ses organisations à tous les échelons. Il doit pratiquer avec discernement le centralisme, renforcer la conscience politique, la conscience de l'intérêt général, la conscience du noyau dirigeant et la conscience de l'alignement, et défendre fermement l'autorité et la direction centralisée et unifiée du Comité central ayant le camarade Xi Jinping comme noyau dirigeant, pour assurer la cohésion, l'unité et l'uniformité d'action de son ensemble, tout comme l'exécution rapide et efficace de ses décisions. Il doit renforcer et réglementer la vie politique au sein du Parti, renforcer son caractère politique, sa concordance avec l'époque, sa conformité aux principes et sa combativité, afin de développer une culture politique active et saine, et de créer un bon climat politique où règne l'intégrité. Dans sa vie politique, afin de défendre la vérité et corriger les erreurs, le Parti encourage la pratique correcte de la critique et de l'autocritique et la lutte idéologique sur les questions de principe. Il travaille à créer un climat politique dynamique combinant centralisme et démocratie, discipline et liberté, volonté unique et satisfaction individuelle.

Quinto, il faut soumettre le Parti à une gestion et un contrôle plus rigoureux. Faire régner une discipline stricte dans les rangs du Parti s'impose de façon permanente. Dans la nouvelle situation, les épreuves auxquelles fait face notre Parti, en particulier dans les domaines de l'exercice du pouvoir, de la réforme et l'ouverture, de l'économie de marché, et sur le plan extérieur, sont complexes, sérieuses et de longue durée, et tout le Parti est exposé à de graves dangers, à savoir le relâchement moral, l'incompétence, la coupure d'avec les masses, l'inaction et la corruption. Il faut que tout le processus et toutes les actions de gestion et de contrôle du Parti soient soumis aux critères exigeants et mesures sévères pris à cet effet. Le Parti doit s'astreindre à des règles de gestion, s'attaquer aussi bien aux manifestations qu'aux racines du mal, accorder la première place à la discipline, stimuler le sens de l'organisation et le sens disciplinaire, et faire régner la même discipline pour tous les membres. La responsabilité principale et la responsabilité de contrôle doivent être renforcées en matière de gestion du Parti, un contrôle plus rigoureux doit être exercé sur les organes dirigeants et les cadres dirigeants du Parti, notamment sur les principaux cadres dirigeants, et le système de contrôle interne du Parti doit sans cesse se perfectionner. Il faut mener en profondeur les actions visant à améliorer le style de travail, à promouvoir la probité et à lutter contre la corruption, sanctionner les actes corrompus avec tolérance zéro, de façon à établir un mécanisme efficace dissuadant toute tentative, empêchant toute possibilité et étouffant toute envie même de corruption.

La direction du PCC est la marque essentielle du socialisme à la chinoise et également le plus grand atout du régime socialiste à la chinoise. Tout doit être placé sous la direction du Parti, que ce soit les organisations du Parti, le gouvernement, l'armée, la société civile, les secteurs culturel et éducatif, et où que l'on se trouve. Pour répondre aux exigences de la réforme, de l'ouverture et de la modernisation socialiste et afin de renforcer et améliorer son rôle dirigeant, le Parti doit exercer le pouvoir conformément à la loi, dans un esprit scientifique et démocratique. Il doit, en dirigeant et en coordonnant toutes les activités sur un plan d'ensemble, jouer le rôle de noyau dirigeant dans les différentes organisations aux échelons correspondants. En outre, le Parti doit concentrer toute son énergie en vue de conduire le développement économique, il doit organiser et coordonner toutes les forces disponibles pour qu'elles puissent contribuer ensemble à son accomplissement, et favoriser ainsi un progrès général de l'économie et de la société. Il est appelé à prendre des décisions de manière démocratique et scientifique, à élaborer et suivre une ligne, une orientation et des principes politiques justes, à veiller à remplir correctement sa mission en matière d'organisation, de sensibilisation et d'éducation, et à faire jouer à tous ses membres un rôle exemplaire. Le Parti se doit de mener ses activités dans le cadre de la Constitution et des lois. Il doit assurer que les organismes législatifs, judiciaires, exécutifs et de supervision de l'État, ainsi que les organisations économiques, culturelles et populaires, travaillent de façon active, indépendante, responsable et harmonieuse. Il doit renforcer sa direction sur les syndicats, la Ligue de la jeunesse communiste, la Fédération des femmes et les autres organisations et groupements de masse, de manière à maintenir et renforcer leur caractère politique, avancé et populaire, et les encourager à jouer pleinement leur rôle. Pour être à même de faire face à n'importe quelle situation, il doit parfaire son système de direction, améliorer ses méthodes en vue d'acquérir plus de compétences dans l'exercice du pouvoir. Les membres du Parti devront coopérer étroitement avec les masses en dehors du Parti pour lutter ensemble en vue de l'édification du socialisme à la chinoise.

12345>

Suivez Beijing Information sur Facebook pour rejoindre la conversation.

Imprimer

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn Chinafrique
La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号