中文 English Deutsch 日本語 BR America Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Environnement

Une bouffée d'air frais pour l'environnement

Deng Yaqing  ·  2016-03-17  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: environnement; Chine

Le gouvernement chinois s'efforce d'ouvrir la voie d'un nouveau succès économique respectueux de l'environnement.

 

 

Le développement durable est devenu une composante essentielle de l'initiative chinoise d'encourager la réforme structurelle de l'offre.

Etant donné le ralentissement économique actuel, courage et détermination devraient être renforcés pour soutenir le progrès des industries et des économies durables, car il n'est ni envisageable ni viable de poursuivre une croissance du PIB au détriment de l'environnement naturel, soutient Wu Xiaoqing, vice-ministre de la Protection de l'environnement, lors de la conférence de presse de la quatrième session du XIIe Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), le 7 mars. Il souligne également que la protection environnementale ne devrait pas être un obstacle au développement économique.

Ces trois dernières décennies, l'économie chinoise était basée sur la construction d'installations industrielles, la fabrication de biens de consommation, l'amélioration des conditions de logement, la motorisation des transports, etc. Cependant, l'utilisation massive des matériaux nécessaires à ces évolutions a engendré une consommation excessive d'énergie par tête et un changement climatique dû à une pollution trop importante. L'économie a désormais atteint un goulet d'étranglement et ne peut plus évoluer sur une faible augmentation des capacités, sur une production de masse des biens de consommation traditionnels, ainsi que sur des standards environnementaux insuffisants et selon des coûts de la main-d'œuvre qui ne sont plus d'actualité.

« Le développement vert et à faible émission de carbone est complètement différent de ce que la Chine a connu dans le passé. L'accent est mis tant sur la promotion du développement économique que sur l'amélioration de la qualité de vie des habitants », précise Zhou Dali dans une interview exclusive avec Beijing Information lors de la conférence des Nations unies sur le changement climatique à Paris, en décembre dernier.

 « Le développement vert, principalement alimenté par des innovations technologiques et une dynamisation de la qualité du développement économique, est en phase avec l'objectif de réforme structurelle de l'offre», confie Fu Chengyu, ancien président du groupe Sinopec, à Beijing Information. En effet, l'initiative de se mettre au développement durable a déjà généré quelques résultats. Durant le XIIe plan quinquennal (2011-2015), la consommation d'énergie par unité de PIB a été réduite de 18,2 % par rapport à la période précédente, dépassant le précédent objectif fixé à 16 %, et les émissions des polluants majeurs ont baissé de 12 %. De 2013 à 2015, la consommation d'énergie par unité de PIB a chuté de 3,7 %, 4,8 % et 5,6 % respectivement, laissant entrevoir une dynamique croissante.

De plus, le premier ministre Li Keqiang soutient que les villes pourront apprécier un air de bonne qualité 80 % du temps durant le XIIIe plan quinquennal, qui s'étend de 2016 à 2020. La pollution résulte principalement de la combustion du charbon et des gaz d'échappement automobiles. Ainsi, atteindre l'objectif fixé par le gouvernement s'annonce être une tâche difficile pour de nombreuses villes, ajoute Qin Dahe, un académicien de l'Académie des sciences de Chine. « Dans ce but, les responsabilités devraient être expressément définies et le détail des tâches devrait être attribué à chaque responsable des autorités locales, et ce à tous les niveaux. De même, un système d'évaluation des responsabilités devrait être mis en place et la capacité des dirigeants-responsables à accomplir ces tâches devrait être prise en compte lors de leur bilan personnel. Les lois doivent être respectées et encouragées, et la croissance économique à court-terme ne doit pas être priorisée, au profit des objectifs environnementaux sur le long-terme définis par le gouvernement. D'autre part, le progrès environnemental devrait être soumis au contrôle public », précise M. Wu.

Des problèmes persistants 

Dans la Contribution Prévue Déterminée au niveau National (CPDN) soumise aux Nations unies, la Chine a promis d'atteindre un pic d'émission de carbone d'ici 2030, puisque le pays est toujours en développement. « Etant donné l'actuel processus d'industrialisation, d'urbanisation, de modernisation agricole et l'adoption des systèmes d'information, la Chine a besoin d'énergie pour nourrir ce développement. Le pays doit également ajuster sa palette énergétique et sa structure industrielle », déclare Xie Zhenhua, le représentant de la Chine concernant les affaires sur le changement climatique.

Ces dernières années, le progrès de la Chine en matière de conservation énergétique a été remarquable. Ces deux dernières décennies, le pays a contribué à hauteur de 58 % au total d'énergie économisée à travers le monde. En outre, selon les statistiques de la Commission nationale pour le développement et la réforme de Chine (CNDR), la capacité installée de la Chine pour l'utilisation des énergies renouvelables représente  de 24 à 25 % du total mondial. Il y a malgré tout un axe d'amélioration dans la législation, les normes et les consciences. Durant le XIIe plan quinquennal, la province du Gansu a vu cette capacité installée des éoliennes et de l'énergie solaire atteindre 12,52 gigawatts et 6,1 gigawatts respectivement, se classant alors en première et deuxième position parmi toutes les provinces chinoises, selon le rapport d'activité du gouvernement provincial du Gansu de 2016.

Cependant, à cause d'une faible demande locale et d'un réseau incomplet qui n'a pas incorporé toutes les nouvelles sources de pouvoir énergétique, l'énergie éolienne et l'énergie solaire se perdent malheureusement, la plupart du temps, au Gansu. « L'année dernière, environ 39 % des capacités éoliennes installées sont restées inutilisées, le ratio pouvant parfois atteindre les 70 %. L'inutilisation de l'énergie solaire était également très élevée », déclare Li Ningping, président du groupe Power Investment Corp. dans le Gansu. « Bien que la Loi sur les énergies renouvelables demande aux entreprises du réseau d'électricité d'acheter toute l'énergie produite par les générateurs d'énergie renouvelable, seulement peu d'entreprises engagées écologiquement ont pu profiter de cette réglementation et ont donc dû se débarrasser des énergies éoliennes et solaires produites par leurs projets », confie M. Li.

D'autre part, l'importante capacité installée des centrales à combustible fossile demeure un contributeur important au PIB de certaines provinces, et les gouvernements locaux sont réticents à laisser ces systèmes en arrière-plan. Cela laisse peu d'espace de consommation pour les énergies renouvelables, précise M. Li, qui incite les autorités à renforcer les législations concernées et l'application de ces réglementations. De plus, le standard industriel chinois est légèrement inférieur à celui des pays développés. « L'intensité énergétique en Chine représente 2,9 fois celle du meilleur performeur européen, ce qui demande encore de l'amélioration », déclare M. Fu, précisant qu'il s'agit du résultat de faibles standards industriels fixés par le gouvernement et que les entreprises chinoises n'ont pas réussi à les respecter.

Le gouvernement et la population doivent également améliorer leur état de conscience et leur attitude par rapport à ces questions, et adopter des modes de production et des modes de vie qui respectent l'environnement. « En Chine, le gouvernement tend à construire des bâtiments spécialement pour divers évènements ou conférences, alors que beaucoup de pays étrangers accueillent ces évènements dans des grands halls ou des constructions temporaires », confie M. Xie. Il suggère au gouvernement d'accueillir les évènements internationaux de manière économe en énergie.

Une nouvelle aire énergétique pour l'automobile 

« Les véhicules aux nouvelles énergies sont un pilier industriel dans l'économie nationale et un symbole de la compétitivité économique du pays », déclare He Xiangjiu, membre du XXIe Comité national de la CCPPC. Il remarque que les initiatives écologiques ne prépareront pas seulement l'industrie automobile à répondre aux exigences de sécurité nationale, au changement climatique, à la protection environnementale et à la modernisation structurelle, mais également à promouvoir un développement économique vert. En 2015, la Chine a vu le nombre de véhicules écologiques en service atteindre 583 200 unités, une augmentation annuelle de 169,48 % dont 332 000 unités étaient des voitures électriques. Cela montre une augmentation annuelle de 317,06 %, selon les statistiques du Bureau de contrôle de la circulation du Ministère de la sécurité publique.

Chang Anjin, président d'Anhui Jianghuai Automobile Co. Ltd., déclare que des équipements de charge automobile inappropriés créent un obstacle majeur au succès des nouveaux véhicules à faible consommation énergétique. « Le gouvernement devrait soutenir la construction des infrastructures nécessaires par des politiques favorables », soutient M. Chang. Les autorités devraient également élever les exigences d'accès au marché et en renforcer les conditions d'admission afin d'éliminer les potentiels risques de sécurité liés aux batteries, précise M. He.

En tant que plus grand utilisateur mondial de voitures à faible consommation énergétique, la Chine devrait formuler des plans coordonnés pour définir des standards précis, résoudre les problèmes de qualité et construire les infrastructures de charge nécessaires afin que la popularisation des nouvelles voitures écologiques puisse progresser comme souhaité, déclare M. Xie. « Il s'agit d'une industrie naissante, et le gouvernement devrait planifier son développement avant que de lourdes pertes ne se fassent ressentir », précise M. Xie.

  

Beijing Information 

Imprimer

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua Centre d'Information et d'Internet de Chine
Chinafrique La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号