法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> 2018

La coopération sino-africaine entre dans une nouvelle ère

Lan Xinzhen  ·  2018-09-04  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: coopération sino-africaine; FCSA

Le 3 septembre dans l’après-midi s’est déroulée la cérémonie d’ouverture du Sommet du Forum de Beijing sur la coopération sino-africaine au Grand Palais du Peuple à Beijing. Le président chinois Xi Jinping a prononcé un discours liminaire intitulé « Travaillons ensemble pour une communauté de destin et un développement commun ». Cette allocution exprime une fois de plus l’attitude politique du gouvernement chinois, qui attache une grande importance au développement de l’amitié et de la coopération entre la Chine et l’Afrique. On peut y ressentir aussi le sens profond et les mesures concrètes de la Chine et des pays africains pour instaurer une communauté de destin Chine-Afrique de la nouvelle ère encore plus solide.

Depuis la fondation de la République populaire de Chine, le gouvernement et le peuple chinois ont attaché une grande importance à la coopération sino-africaine. La Chine et les pays du continent africain ont tous connu une histoire tragique de colonisation : ces expériences similaires ont fait que les peuples de Chine et d’Afrique reconnaissent dans leurs cœurs une sorte de destin identique. Au cours de ces dernières décennies, la coopération sino-africaine est devenue dans le monde le point culminant de la coopération entre différentes races, différentes couleurs de peau, différentes cultures et différents systèmes. Les investissements de la Chine en Afrique ont amélioré les infrastructures locales, aidé le continent à s'industrialiser, à créer des emplois et à promouvoir le développement économique et social.

La coopération sino-africaine a cependant été critiquée et remise en cause par certaines forces internationales ayant des arrière-pensées. Elles prétendent que la Chine a plongé l’Afrique dans l'endettement à travers ses investissements, pratiquant le néocolonialisme en Afrique et pillant les ressources africaines, ce qui génère de fortes pressions sur le continent. Mais comme l’a dit le président Xi Jinping, « les peuples chinois et africain sont les mieux placés pour juger de la coopération sino-africaine. Personne ne pourra nier les accomplissements remarquables de la coopération sino-africaine avec de pures imaginations ou spéculations. »

Dans son discours, le président chinois Xi Jinping a clairement décrit les principes de la coopération sino-africaine, qui illustrent la sincérité de la Chine. Il a exprimé que dans la coopération, la Chine est attachée aux principes de sincérité, d'amitié et d'égalité. « Nous poursuivons toujours la pratique des "cinq non" dans nos relations avec l'Afrique, à savoir : ne pas s'ingérer dans la recherche par les pays africains d'une voie de développement adaptée à leurs conditions nationales, ne pas s'immiscer dans les affaires intérieures africaines, ne pas imposer notre volonté à l'Afrique, ne pas assortir nos aides à l'Afrique de condition politique quelconque, et ne pas poursuivre des intérêts politiques égoïstes dans notre coopération en matière d'investissement et de financement avec l'Afrique ». Ces « cinq non » sont exactement à l’opposé des politiques d’investissement et d’aide des pays développés occidentaux en Afrique. Ils sont non seulement les principes et la base de la coopération sino-africaine, mais aussi pour les pays africains l’essence de l’anticolonialisme occidental. C’est pour cette raison qu’ils méritent leur appréciation.

Dans son discours, le président Xi Jinping a expliqué comment construire une communauté de destin encore plus solide entre la Chine et l’Afrique et formulé le nouveau concept sur la coopération sino-africaine.

« Nous entendons faire des efforts conjoints et solidaires avec les peuples africains pour construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide et donner un bel exemple dans la construction d'une communauté de destin pour l'humanité », a-t-il indiqué. Selon lui, la Chine et l’Afrique vont construire ensemble une communauté de destin Chine-Afrique marquée par le partage des responsabilités, la coopération gagnant-gagnant, le bonheur pour tous, la prospérité culturelle, la sécurité commune et l’harmonie entre l’homme et la nature.

La Chine est le plus grand pays en développement du monde, et l’Afrique est le continent qui abrite le plus de pays en développement. Au cours de ces dernières décennies, la coopération sino-africaine a déjà établi une communauté de destin, sans pour autant avoir un concept systématique clair et spécifique sur ce sujet. La formulation du président Xi Jinping est donc un objectif clair et un concept systématique dans l’établissement et le développement futurs de la communauté de destin Chine-Afrique, et constitue une pierre angulaire et une approche importante pour la coopération sino-africaine dans la nouvelle ère.

Dans son discours, le président Xi Jinping a proposé « huit initiatives majeures » pour la coopération sino-africaine, illustrant que l’aide de la Chine à l’Afrique va passer de la « transfusion sanguine » à une « création de cellules sanguines ».

Dans le cadre de la coopération sino-africaine passée, les fonds chinois ont joué un rôle positif dans le développement de l’Afrique, notamment depuis le Sommet de Johannesburg de la coopération sino-africaine en 2015, avec la mise en place des « dix programmes de coopération ». Des infrastructures ferroviaires, routières, aéroportuaires, et portuaires, ainsi que des zones de coopération économique et commerciale ont été construites ou sont en cours de construction, ce qui a considérablement amélioré la capacité de développement socioéconomique des populations africaines.

Selon Xi Jinping, dans le but de construire une communauté de destin Chine-Afrique encore plus solide dans cette nouvelle ère, la Chine entend, sur la base des « dix programmes de coopération », travailler en étroite coopération avec l'Afrique pour mettre en œuvre en priorité dans les trois ans à venir et au-delà « huit initiatives majeures ». Celles-ci portent sur la promotion industrielle, l’interconnexion des infrastructures, la facilitation du commerce, le développement vert, le renforcement des capacités, la santé, les échanges humains et culturels, ainsi que la paix et la sécurité.

Ces huit initiatives visent en réalité à associer l’Initiative « la Ceinture et la Route » à la mise en œuvre de l’Agenda 2063 de l’UA, du programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies et des stratégies de développement des pays africains. L’amarrage de ces quatre aspects montre que la Chine aide réellement les pays africains à renforcer leur capacité de développement intrinsèque.

Dans le cadre de ces huit initiatives, de nombreuses mesures ont été conçues dans l’intérêt des jeunes, pour les former et les soutenir, et pour créer plus d’emplois et de possibilités d’épanouissement personnel pour eux. Tant que les jeunes générations prendront le relais de l’amitié sino-africaine, la communauté de destin Chine-Afrique affichera plus de vitalités, le rêve chinois du grand renouveau de la nation et le rêve africain de l’unité et du redressement deviendront réalité.

 

Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号