法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Rapports d’activité du gouvernement

Aperçu du Rapport d'activité du gouvernement 2019

  ·  2019-03-22  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: Rapport d'activité du gouvernement; Chine

Le 5 mars, la deuxième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale, l’organe législatif national de la Chine, s’est ouverte au Grand palais du peuple, à Beijing. Le Premier ministre Li Keqiang a présenté le rapport d’activité du gouvernement au nom du Conseil des Affaires d’Etat à l’organe législatif pour délibération. Ce rapport a été adopté le 15 mars. 

 

L’année 2019 est non seulement une année décisive pour mener à bon terme l’édification intégrale de la société de moyenne aisance et réaliser l’objectif du premier centenaire, mais aussi l’année du 70e anniversaire de la fondation de la Chine nouvelle. 

Les objectifs essentiels prévus pour 2019 sont les suivants : une croissance de 6 à 6,5 % du PIB ; la création de plus de 11 millions d’emplois dans les agglomérations urbaines, un taux de chômage au sens du recensement de la population à environ 5,5 % et un taux de chômage enregistré inférieur à 4,5 % ; une hausse d’environ 3 % des prix à la consommation des ménages ; un équilibre global de la balance des paiements internationaux, l’import-export étant stabilisé et marqué par une meilleure qualité ; un ratio de la dette au PIB stabilisé dans son ensemble, accompagné d’une prévention et d’un contrôle efficaces des risques financiers et budgétaires ; une diminution de plus de 10 millions de la population rurale pauvre et une synchronisation de l’augmentation des revenus des habitants et de la croissance économique ; l’amélioration continue de l’environnement, une baisse d’environ 3 % de la consommation d’énergie par unité de PIB et une diminution continuelle des émissions des principaux polluants. 

  

Tâches du travail gouvernemental pour 2019 

1) Continuer à renouveler et perfectionner le contrôle macroéconomique, garantir le fonctionnement de l’économie dans une fourchette raisonnable. 

Appliquer des réductions d’impôts à une plus grande échelle. Alléger sensiblement les prélèvements sociaux à la charge des entreprises. Assurer l’application effective des réductions des impôts et des charges. Déployer un grand effort pour aider les entreprises à se financer plus facilement et à de meilleures conditions. Mieux utiliser les obligations des gouvernements locaux. Chercher à stabiliser et à accroître l’emploi par diverses mesures de stimulation.  

2) Stimuler le dynamisme des acteurs du marché et améliorer l’environnement des affaires. 

Simplifier les formalités d’approbation et optimiser les services, afin de redynamiser les acteurs du marché et faciliter leurs investissements. Favoriser la concurrence loyale par des contrôles équitables. Favoriser par la réforme la réduction des charges imposées aux entreprises.   

3) Guider le développement par l’innovation et développer les nouveaux moteurs de développement. 

Promouvoir la refonte et la montée en gamme des secteurs traditionnels. Accélérer le développement des industries émergentes. Accroître la force d’appui en matière scientifique et technologique. Poursuivre en profondeur l’innovation et l’entrepreneuriat de masse. 

4) Bâtir un solide marché intérieur pour libérer le potentiel de la demande intérieure. 

Assurer une croissance régulière de la consommation. Augmenter de façon appropriée l’investissement effectif.  

5) Pour mener à bon terme la tâche de l’édification intégrale de la société de moyenne aisance, poursuivre résolument la lutte contre la pauvreté et le redressement des régions rurales. 

Mener à bien la lutte ciblée contre la pauvreté. Développer la production agricole, notamment la production céréalière. Faire solidement progresser le développement du milieu rural. Approfondir la réforme dans le milieu rural. 

6) Encourager le développement interrégional coordonné et améliorer la qualité de la nouvelle urbanisation. 

Optimiser la configuration du développement interrégional. Approfondir la nouvelle urbanisation.  

7) Renforcer la lutte contre la pollution et l’aménagement écologique, et stimuler l’essor du développement vert. 

Poursuivre la lutte contre la pollution. Fortifier les industries vertes et de l’environnement. Renforcer la protection et la reconstitution des écosystèmes. 

8) Approfondir la réforme dans les domaines clés et accélérer la mise au point des mécanismes de marché. 

Accélérer la réforme des actifs de l’Etat et des entreprises publiques. Redoubler d’efforts pour optimiser l’environnement de développement de l’économie privée. Approfondir la réforme du système budgétaire, fiscal et financier.  

9) Promouvoir l’ouverture tous azimuts et créer de nouveaux atouts dans la coopération et la compétition économiques internationales. 

Favoriser la stabilisation de notre commerce extérieur en améliorant sa qualité. Renforcer les mesures propres à attirer les capitaux étrangers. Promouvoir la réalisation commune du projet « la Ceinture et la Route ». Promouvoir la facilitation et la libéralisation du commerce et de l’investissement. 

10) Accélérer le développement des secteurs sociaux afin d’améliorer la qualité de la vie. 

Développer une éducation plus équitable et de meilleure qualité. Garantir les services médicaux et sanitaires de base. Améliorer le système et la politique de protection sociale. Enrichir la vie spirituelle et culturelle de nos concitoyens. Renforcer et rénover la gouvernance sociale. 

  

Six points importants du Rapport d’activité du gouvernement 

1) Stabiliser la croissance économique 

Selon le rapport, nous devons, tout en nous guidant sur les idées et les moyens de réforme dans le respect des règles du marché, résoudre les problèmes difficiles qui entravent le développement, mettre pleinement en valeur la régulation anticyclique des politiques macroéconomiques, multiplier et appliquer avec souplesse les instruments tels que les politiques budgétaire et monétaire, ainsi que celle de l’emploi, et rendre les contrôles plus anticipateurs, plus pertinents et plus efficaces, afin de créer des conditions favorables à une évolution stable de l’économie. 

Il importe de faire pleinement jouer un rôle fondamental à la consommation et un rôle essentiel à l’investissement, et de stabiliser la demande effective, de manière à assurer le fonctionnement régulier de l’économie. 

 

2) Approfondir la réforme et l’ouverture 

Selon le rapport, nous devons approfondir la réforme visant à promouvoir la décentralisation et la simplification administratives, à concilier le contrôle et le laissez-faire et à améliorer la prestation de services ; favoriser la diminution des charges réglementaires et administratives ; et faire un gros effort pour mettre en place un environnement favorable au développement. 

La liste négative d’accès au marché sera réduite, et l’application du principe « tout ce qui n’est pas interdit est permis » sera généralisée dans tout le pays. 

Nous perfectionnerons par la réforme le système de contrôles équitables et de supervision destiné à favoriser une concurrence loyale, et procéderons plus rapidement à l’examen et à l’abrogation de tous les règlements et pratiques préjudiciables au marché unifié et à la concurrence loyale. 

Nous devons élargir l’ouverture dans son champ d’application et optimiser ses structures, en poursuivant l’ouverture à forte mobilité des marchandises et des facteurs de production, et en accordant une importance accrue à l’ouverture sur les plans normatif et réglementaire, de manière à promouvoir l’approfondissement global des réformes par une ouverture de haut niveau. De grands efforts seront consentis pour bien organiser la deuxième édition de l’Exposition internationale d’importation de la Chine. Nous devons bien organiser le deuxième Forum « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale. 

Nous devons, en nous attaquant aux incohérences graves et aux maillons clés, promouvoir l’approfondissement des réformes, et parfaire le système institutionnel et les mécanismes adaptés au développement de qualité, afin de libérer pleinement la vitalité du marché et la créativité de la société. 

  

3) Guider le développement par l’innovation 

Selon le rapport, comptant sur l’immense réserve de travailleurs et de talents de notre pays ainsi que sur son énorme marché, nous chercherons à réformer et renouveler les mécanismes de R&D et d’applications industrielles, à cultiver l’esprit professionnel, et à favoriser le remplacement des moteurs de croissance classiques par de nouveaux. 

Afin d’assurer une expansion de haute qualité de l’industrie manufacturière, nous nous efforcerons de raffermir la base industrielle et la capacité d’innovation technique, d’intégrer les branches de pointe et les services modernes, et de faire plus rapidement encore de la Chine une puissance manufacturière. 

Nous allons approfondir la R&D et les applications des mégadonnées et de l’intelligence artificielle, mettre en place des conglomérats d’industries émergentes dans l’informatique de nouvelle génération, les équipements haut de gamme, la biomédecine, les véhicules à énergies nouvelles et les matériaux nouveaux, et faire croître l’économie numérique. Grâce à un contrôle souple et prudent, nous soutiendrons l’essor des nouvelles formes et nouveaux modèles d’activités et assurerons le sain développement de l’économie des plateformes et du partage. 

La coopération avec les pays étrangers en matière d’innovation sera élargie. Il faudra renforcer la protection des droits de propriété, perfectionner le système de dommages-intérêts pour violation du droit de propriété intellectuelle et concourir à l’invention, à la conversion et l’application des fruits de la recherche. 

Pour encourager plus d’acteurs de la société à s’engager dans l’innovation et dans la création d’entreprises, nous étendrons l’espace du développement socioéconomique, renforcerons les services tous azimuts et mettrons en valeur le rôle d’entraînement des centres de démonstration pour l’innovation et l’entrepreneuriat. 

  

4) Encourager le développement coordonné 

Selon le rapport, il faut, en concentrant nos efforts sur la résolution du problème du développement déséquilibré et insuffisant, réformer et perfectionner les mécanismes et politiques concernés, de manière à favoriser la complémentarité réciproque entre régions et le développement intégré des villes et des campagnes. 

  

5) Stimuler l’essor du développement vert 

Selon le rapport, le développement vert constitue une exigence impérieuse pour établir un système économique moderne, et aussi la solution essentielle pour lutter contre la pollution. Il faut réformer et perfectionner les systèmes concernés, de manière à concilier le développement de qualité et la protection environnementale. 

En 2019, les émissions de SO2 et d’oxydes d’azote devront diminuer de 3 %, le degré de pollution exprimé en DCO (demande chimique en oxygène) et les émissions d’azote ammoniacal devront diminuer de 2 %. 

  

6) Maintenir l’idée du développement centré sur le peuple 

Selon le rapport, il faudra toujours accorder la priorité à l’agriculture et aux régions rurales, et assurer une meilleure prise en compte globale du redressement du monde rural et de la lutte contre la pauvreté, de manière à garantir la réalisation des objectifs de lutte contre la pauvreté dans les délais prévus et à élever le niveau de vie des paysans jusqu’à l’aisance moyenne. 

Cette années, malgré le déséquilibre croissant des finances publiques, les sommes destinées à assurer le bien-être social continueront à augmenter. Grâce à notre soutien, les services publics non fondamentaux seront aussi mieux assurés par les acteurs sociaux, de façon à répondre aux besoins divers et multiples de la population. 

Les dépenses budgétaires destinées à l’éducation demeureront supérieures à 4 % du PIB et les finances centrales vont allouer cette année au moins 1 000 milliards de yuans au budget de l’éducation. 

Augmenter de 30 yuans par tête l’allocation accordée aux personnes inscrites à l’assurance maladie. La franchise de l’assurance contre les maladies graves sera abaissée et uniformisée et le taux de remboursement sera porté de 50 à 60 %, afin d’alléger davantage le fardeau qui pèse sur les personnes atteintes de maladies graves ou en difficulté. 

Nous perfectionnerons le système de l’assurance vieillesse à multiples niveaux et augmenterons continuellement le montant de la pension de retraite de base. 

Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号