法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Chine

La Chine et l'Afrique, une communauté de destin et de rêves

Jacques Fourrier  ·  2018-09-04  ·   Source: French.china.org.cn
Mots-clés: FCSA

L’Afrique et la communauté internationale fondaient de grands espoirs sur le Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), et le discours inaugural du président chinois Xi Jinping le 3 septembre aura confirmé l’engagement inébranlable de la Chine à l’égard du continent. Moins de trois ans après le Sommet de Johannesburg, et malgré les écueils qui se dressent au niveau international et les critiques de plus en plus vives dont elle fait l’objet de la part des médias occidentaux, la Chine reste encore plus déterminée que jamais à progresser aux côtés de l’Afrique et lui propose de nouvelles initiatives pour les trois années à venir. Plus important encore, elle l’invite à participer à une communauté de destin pour réaliser ensemble leurs rêves respectifs.

La coopération sino-africaine, une approche spécifique

Xi Jinping a voulu balayer les critiques et a souligné que la coopération entre la Chine et l’Afrique suivait une trajectoire à la fois ouverte et inclusive, la Chine étant prête à travailler avec d’autres partenaires pour assurer la paix et le développement sur le continent. « Personne ne peut empêcher ou se mettre en travers des efforts internationaux pour aider au développement de l’Afrique », a-t-il prévenu.

Un message que les médias internationaux doivent d’autant plus entendre que le président chinois a clairement énoncé cinq principes des relations sino-africaines, à savoir : la Chine ne s’immisce ni dans les choix de modèles de développement des pays africains (des choix qui relèvent de leurs conditions nationales), ni dans leurs affaires intérieures, elle ne leur impose pas sa volonté, elle ne conditionne pas son aide pour obtenir des faveurs politiques et ne cherche pas à obtenir des gains pour elle seule dans la coopération en termes d’investissements et de financements. Et le président chinois de marteler que « personne ne pourra saper la grande unité entre les peuples de Chine et d’Afrique ».

La Chine adopte par ailleurs une approche axée sur les personnes dans la poursuite d’une coopération accrue. En accordant la plus haute priorité aux intérêts des populations, la Chine veut avant tout que la coopération bénéficie au bien-être en s’alignant aux objectifs de l’Agenda 2063 pour la transformation structurelle de l’Afrique et de l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable. « Nous honorerons pleinement les promesses que nous avons faites à nos frères africains », a remarqué Xi Jinping dans son allocution. Une priorité que le président chinois a réitérée, ajoutant que « personne ne peut nier les remarquables réalisations de la coopération sino-africaine ».

Les huit initiatives de la Chine pour cimenter la coopération

Depuis le Sommet de Johannesburg, de nombreux pays africains se sont tournés vers la Chine, aspirant à une coopération encore plus étroite pour accélérer leur développement.

Pour cimenter la coopération et lui donner l’envergure et l’ampleur qu’elle nécessite et mérite, le président chinois vient de proposer huit initiatives à mettre en œuvre au cours des trois prochaines années et au-delà. La Chine va débloquer une nouvelle enveloppe de 60 milliards de dollars – le même montant proposé il y a trois ans – composée de financements publics et privés, une véritable manne financière pour l’Afrique qui montre les véritables intentions de Beijing et marque aussi un tournant. La Chine veut en effet stimuler les exportations des pays africains en Chine et encourager les entreprises privées à investir en Afrique. Ainsi, les 60 milliards de dollars de cette enveloppe comprendront, entre autres, l’établissement d’un fonds spécial de 5 milliards de dollars pour le financement des importations de produits africains vers la Chine, et les entreprises privées chinoises devraient investir au moins 10 milliards de dollars en Afrique au cours des trois prochaines années.

Il est évident que ce sommet est une étape cruciale qui va non seulement profondément remodeler la coopération sino-africaine, mais qui aura aussi un impact décisif sur les relations entre l’Afrique et ses partenaires mondiaux. De continent sous perfusion n’ayant à proposer que des matières premières, l’Afrique peut maintenant entrer dans la concurrence internationale avec des infrastructures de premier plan, un secteur agricole modernisé et compétitif et des produits industriel à forte valeur ajoutée. Les pays africains continueront de bénéficier du soutien bienveillant de la Chine et des avantages de l’initiative de « La Ceinture et la Route » proposée par Beijing pour obtenir des débouchés, mais aussi pour favoriser les échanges dans les domaines de la technologie, des ressources humaines, de l’éducation, de la culture et de la santé notamment.

L’allocution de Xi Jinping montre une fois de plus que la Chine respecte et soutient les autres pays avec lesquels elle coopère, qu’elle fait respecter le droit international et honore également les accords multilatéraux. Elle propose des politiques d'engagement globales qui ont le mérite de la clarté et qui assurent le partage d'un avenir commun pour la réalisation du rêve de renouveau de la nation chinoise et du rêve de développement du peuple africain. Comme l’a dit le président chinois en ouvrant ce sommet, « personne ne pourra entraver la marche des peuples chinois et africain vers le renouveau ».

Par Jacques Fourrier (journaliste et commentateur français basé à Beijing)

Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号