法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Chine

Une histoire en bonne voie

Yuan Yuan  ·  2018-08-09  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: réseau ferroviaire

Un train Fuxing quitte la gare de Beijing -Sud pour Shanghai le 1er juillet (XINHUA)

 

Fin 2017, la longueur du réseau ferroviaire chinois était de 127 000 km, dont 25 000 km était composé de lignes à grande vitesse avec une vitesse de pointe de 350 km/heure, soit 66,3% du total mondial. La longueur des lignes à grande vitesse devrait atteindre 30 000 km d’ici à 2020, couvrant plus de 80 % des villes dont la population dépasse un million d’habitants.   

Zhao Xiaoqin, née en 1984, a travaillé sur huit différents types de trains au cours de sa carrière de 15 ans et a été témoin de grands changements sur les voies.   

Une vitesse encore plus rapide 

Zhao a commencé à travailler sur les trains en 2003 suite à l’initiative de sa grande sœur, également employée dans les chemins de fer. Elle a travaillé à bord d’un T97, un train de voyageurs entre Beijing et Kowloon à Hong Kong. À l’époque, c’était un train assez avancé, équipé de la climatisation et de sièges confortables. « T » est l’abréviation de Tekuai (superrapide), et il se déplaçait à un peu plus de 110 km/heure. 

« Chaque membre de notre équipe était en charge d’un wagon, avec pour tâches d’offrir des services et de veiller à la propreté du lieu,» explique Zhao. « Pendant les vacances, le train était toujours plein à craquer et notre mission était simplement de mener les passagers à leur destinations en toute sécurité. » 

 

Zhao Xiaoqin mène un contrôle de sécurité lors d'un voyage entre Beijing et Shanghai (Zheng Liang)

 

Une des tâches de l’équipage de service était de pousser un chariot avec des boissons et des collations dans les allées, qui étaient toujours bondées de passagers, ce qui rendait la tâche très difficile. Dans les trains sans chaudière d’eau automatique, l’équipage devait porter une bouilloire pour offrir de l’eau chaude aux passagers.   

Néanmoins, c’était une énorme amélioration par rapport aux trains dits « verts », qui étaient peints en vert, circulaient à environ 30 km/heure et dominaient les voies ferrées du pays avant les années 1990. Ils ne possédaient pas la climatisation. Il y faisait donc extrêmement chaud en été en raison du grand nombre de passagers attirés par le bas prix des tickets. Un mélange d’odeur corporelle, de nouilles instantanées et de fumée s’y faisait sentir, puisqu’il n’y avait pas de zones non-fumeurs désignées.   

Dans les années 1990, la Chine a commencé à introduire des trains climatisés circulant plus rapidement et dotés de sièges plus confortables. Les trains verts ont été retirés pour la plupart, mais on peut encore les apercevoir dans certaines régions du pays.  

En 2007, le train sur lequel Zhao travaillait a été remplacé par un TGV, appelé Hexie (Harmonie). Equipé d’installations de pointe et beaucoup moins fréquenté, il circulait à une vitesse très rapide d’environ 200 km/heure.  

« Tous les passagers étaient heureux de voyager à bord du nouveau train et avaient beaucoup de questions à son sujet», rapporte Zhao. « Nous devions être bien préparés à répondre aux questions et offrir un meilleur service. »  

 

Des instruments utilisés par Zhao au cours de sa carrière dans les chemins de fer (ZHENG LIANG)

 

Intelligent et agréable 

Dans un premier temps, les trains à grande vitesse en Chine fonctionnaient avec des technologies japonaises, allemandes ou françaises. En juin 2017, la Chine a lancé ses premiers trains à grande vitesse avec des technologies développées de manière autonome. Le Fuxing, ou Renaissance, comme était appellé le nouveau train, devrait remplacer Hexie à l’avenir.   

Zhao travaille désormais comme conductrice de train sur un Fuxing entre Beijing et Shanghai. « La haute technologie a grandement améliorée le service,» a-t-elle déclaré. Depuis la fin 2011, les passagers peuvent acheter des billets de train en ligne, et depuis octobre 2017, ils peuvent en faire autant pour le choix de leurs sièges.  

Dans le passé, le choix des repas étaient assez limité. Les passagers qui ne voulaient pas acheter de nourriture à bord apportaient des nouilles instantanées. Mais maintenant ils peuvent commander en ligne des plats des restaurants à proximité de l’itinéraire que l’équipage achemine vers leurs sièges.  

En outre, comme beaucoup de trains à grande vitesse ont une connexion Wi-Fi à bord, les voyageurs peuvent surfer en ligne avec leurs smartphones et passer un voyage plus agréable.   

Dans son nouveau poste, Zhao doit vérifier chaque détail du train avec les techniciens avant tous voyages pour veiller à la sécurité. Après cette vérification totale, elle scanne un code QR pour enregistrer ses observations. « Dans le passé, toutes les notes de travail étaient portées dans un épais cahier, » a déclaré Zhao. « Maintenant nous avons une application qui le remplace. »   

Zhao a gardé tous les permis de travail des 15 dernières années et les clés qu’elle avait utilisées sur les différents trains. « Les clés sont de plus en plus petites mais ont plus de fonctions, » a déclaré Zhao. « Les trains à grande vitesse ont connu un développement exponentiel, devenant donc le premier choix pour de nombreux voyageurs. »    

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号