中文 English Deutsch 日本語 BR America Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Chine

Massacre de Nanjing : le Japon doit respecter la décision de l'UNESCO

  ·  2015-10-13  ·   Source:
Mots-clés: massacre;de;Nanjing;mémoire;du;monde;Chine

 

Des visiteurs rendent hommage aux victimes du massacre de Nanjing devant le mémorial érigé en leur honneur

dans la capitale de la province chinoise du Jiangsu (est). Pendant le massacre de Nanjing, plus de 300 000

personnes ont été abattues et 80 000 femmes ont été violées par les troupes d'envahisseurs japonais.

Ces atrocités ont débuté dans la matinée du 13 décembre 1937, lorsque la ville de Nanjing a

été prise d'assaut par l'Armée impériale japonaise. [Photo/IC]

Parmi les 47 nouvelles inscriptions au Registre de la mémoire du monde de l'UNESCO annoncées vendredi dernier figurent des documents relatifs au massacre de Nanjing. La reconnaissance internationale du patrimoine documentaire témoignant des atrocités commises dans la ville de Nanjing est un volet important des efforts déployés à l'échelle internationale pour préserver la mémoire collective de l'humanité et promouvoir la paix et la justice.
Compte tenu du blanchiment du passé par les nationalistes japonais et de leur refus de reconnaître les faits, l'inscription par l'UNESCO de documents relatifs au massacre de Nanjing sur le Registre de la mémoire du monde signifie que la communauté internationale refuse autoritairement de fermer les yeux sur les mensonges de l'extrême droite japonaise. Dorénavant, toute dénégation des faits de sa part s'avèrera futile.
Si le Japon n'a toujours pas reconnu les agressions survenues durant la Seconde Guerre mondiale qui ternissent son passé, le gouvernement du pays a même tenté d'empêcher l'inscription de ces documents au registre de l'UNESCO. Le ministère des Affaires étrangères japonais a en effet estimé que cette démarche était « "extrêmement regrettable », avant de remettre en question la neutralité et la justesse de l'organisation internationale, voire de demander une réforme du projet.
Ces remarques des autorités japonaises ne se fondent ni sur les faits ni sur la raison, dès lors que la véracité des faits historiques concernant le massacre de Nanjing et le processus de nomination et d'inscription de l'UNESCO sont tous deux incontestables.
L'extrême droite japonaise peut essayer de nier les faits tant qu'elle le veut, à partir d'aujourd'hui, le reste du monde est en mesure de se forger une idée plus précise de ce qui s'est réellement passé dans la capitale chinoise de l'époque, lorsque l'armée des envahisseurs japonais a assassiné 300 000 civils et combattants désarmés pendant six semaines de massacre.
Les événements, également connus comme le « viol de Nanjing », avaient été rapportés dans le monde entier, dès lors que des journalistes issus de médias occidentaux tels que le New York Times, l'Associated Press ou le Chicago Daily News avaient témoigné en personne des agissements japonais. Nul historien respecté ou universitaire d'opinion courante dans le monde ne doute que le massacre de Nanjing a véritablement eu lieu.
La décision de l'UNESCO d'inscrire ces documents sur le registre a quant à elle été prise à l'issue d'un processus de deux ans inscrit dans le cadre du programme de nomination 2014–2015, qui a accueilli 88 propositions émanant de 61 pays du monde. Les contestations du Japon apparaissent donc comme une tentative désespérée de discréditer la décision de l'UNESCO.
Si le Japon se considère encore comme un membre responsable de l'UNESCO, il se doit de respecter la décision de l'organisation et de s'en servir comme d'un miroir pour corriger sa propre perception de l'histoire.
Les accusations injustifiées du Japon sont également une preuve que le pays à l'intention d'imposer aux autres ses valeurs de justice imparfaites et sa perception tronquée de l'histoire.
Le fait d'inscrire le patrimoine documentaire présenté par la Chine à la mémoire du monde jouera un rôle positif pour le maintien de la paix et la protection de la dignité humaine.
 

Source: french.china.org.cn 

Imprimer

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua Centre d'Information et d'Internet de Chine
Chinafrique La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号