中文 English Deutsch 日本語 BR America Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Versions abrégées de documents politiques

Extraits du communiqué de la sixième session plénière du XVIIIème Comité central du Parti communiste chinois

  ·  2017-02-09  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: communiqué

La sixième session plénière du XVIIIème Comité central (CC) du Parti communiste chinois (PCC), présidée par le Bureau politique du CC du PCC, s'est tenue à Beijing du 24 au 27 octobre 2016. Xi Jinping, secrétaire général du CC du PCC, a prononcé un discours important.

Deux documents sur la discipline du Parti ont été approuvés lors de la session, à savoir les « Normes de la vie politique au sein du Parti dans la nouvelle situation », et les « Règlements sur la supervision interne du Parti ». De plus, la session a aussi adopté une résolution sur la convocation du XIXe Congrès du PCC.

La vie politique au sein du Parti

Les participants ont résumé les expériences historiques de la vie politique au sein du Parti, analysant la réalité et les tâches en matière de renforcement de la gouvernance globale et stricte du Parti. Pour bien gérer les affaires nationales, l'important est de promouvoir l'autodiscipline et la gestion stricte du Parti. Celui-ci devra être strict avec ses membres et matérialiser d'abord l'autodiscipline par la réglementation de la vie politique au sein du Parti.

Pour renforcer et normaliser la vie politique au sein du Parti dans les nouvelles circonstances, il faut respecter les statuts du Parti, s'efforcer d'élever la capacité du Parti à se purifier, à se perfectionner, à se réformer et à s'optimiser, et d'améliorer son art de diriger et ses capacités en tant que parti au pouvoir. De plus, le Parti doit être plus capable de résister à la corruption et aux risques, et d'éviter la dégénérescence. Il faut sauvegarder l'autorité du CC du PCC, garantir l'unité du Parti et maintenir sa nature avancée et sa pureté, afin de créer une situation politique où coexistent le centralisme avec la démocratie, la discipline avec la liberté, et l'unité avec la créativité individuelle.

Les organismes et les membres qui assument le leadership à divers échelons sont cruciaux pour renforcer et normaliser la vie politique au sein du Parti dans les nouvelles circonstances. Les chefs de haut rang sont d'une importance capitale, en particulier les membres du CC du PCC, du Bureau politique du CC du PCC et du Comité permanent de ce Bureau. Ces responsables de haut rang doivent servir d'exemple, respectant strictement les statuts et les règles du Parti, obéissant à la discipline politique du Parti, restant fidèles à leur vocation et allant de l'avant. Ils doivent s'en tenir à jouer le rôle de modèle pour le Parti et toute la société.

Consolider la foi dans les idéaux du parti est à fixer comme la tâche primordiale des activités politiques au sein du Parti. Tous les membres du Parti doivent rester fidèles au marxisme, au socialisme et au communisme tout au long de leur vie, renforçant la confiance socialisme à la chinoise sur le plan de la voie, du système, théorique et culturel. Les dirigeants, en particulier ceux de haut niveau, doivent sensibiliser par des actions concrètes les autres membres du Parti et le peuple à la forte puissance des idéaux et de la foi.

La sauvegarde de l'autorité du CC du PCC et l'exécution des ordres du Parti concernent la destinée du Parti et du pays, ainsi que les intérêts fondamentaux du peuple. C'est aussi un objectif important de renforcement et de régulation de la vie politique au sein du Parti. Pour s'en tenir à la direction du parti, il faut assurer le leadership unifié du CC du PCC. Un noyau dirigeant est vital pour un Etat et un parti politique. Le Parti tout entier doit consciemment maintenir un haut degré de cohérence avec le Comité central, qu'il s'agisse de la pensée, de la politique ou des actions.

La discipline stricte est non seulement une garantie importante pour l'unité du Parti au niveau de la volonté et de l'action, mais aussi une composante importante de la vie politique au sein du Parti. La discipline du Parti doit être strictement observée et mise en avant. Tous les membres sont égaux devant la discipline, et pas un seul ne bénéficie de privilèges ou d'exception.

Des exigences fondamentales s'imposent, c'est de s'en tenir à l'objectif fondamental du Parti - servir de tout cœur le peuple - et de maintenir les liens de sang entre le Parti et les masses populaires. Les membres du Parti doivent bien jouer leur rôle de « serviteurs du peuple » en facilitant sa vie et son travail. Ils doivent consulter les masses pour les affaires politiques, s'informer de leurs besoins et de leurs propositions sur la résolution de problèmes. Il est absolument interdit qu'ils sont présomptueux et arrogants envers le peuple au mépris de ses souffrances. Malmener les masses au détriment de leurs intérêts est encore plus intolérable.

Le centralisme démocratique est le principe organisationnel fondamental du Parti et une garantie institutionnelle importante pour une vie politique saine au sein du Parti. S'attacher au leadership collectif et le combiner avec la responsabilité divisée à chacun sont deux composantes importantes du centralisme démocratique. Aucun organisation ou individu ne peut transgresser ce principe dans quelque circonstance que ce soit ni avec quelque excuse que ce soit.

La démocratie interne est vitale pour le PCC, elle est une base importante pour une vie politique positive et saine au sein du Parti. Le travail en matière de prise de décision, d'exécution et de supervision doit s'effectuer conformément aux principes et procédures démocratiques précisés dans les statuts et les règles du Parti. Aucun organisation ou individu du Parti ne peut étouffer ou compromettre la démocratie au sein du Parti. Les organes du Parti à tous les niveaux doivent mener des enquêtes et des études approfondies et solliciter des opinions de différentes parties avant de prendre des décisions importantes.

Choisir et désigner correctement les cadres est une garantie organisationnelle pour une vie politique sérieuse au sein du Parti. Les responsables choisis et nommés doivent être à la fois intègres et compétents, l'intégrité devant passer avant la compétence. Il faut nommer les cadres selon leur mérite et indépendamment de leur origine. Les bons cadres sont ceux qui ont une ferme conviction, un esprit de serviteur et sont diligents, pragmatiques, responsables et honnêtes. Les organisations du Parti à différents niveaux doivent prendre l'initiative de prévenir et de corriger les tendances malsaines et les préjugés en matière de nomination des cadres.

Les activités menées par les organisations du Parti sont non seulement un vecteur important de la vie politique au sein du Parti, mais aussi un moyen important d'éduquer, de gérer et de superviser ses membres. Tous les membres du Parti, y compris les cadres et notamment les cadres supérieurs, doivent toujours garder à l'esprit que leur première identité est celle de membre du Parti. Il faut respecter le système des réunions de cellule du Parti, de comité de cellule du Parti, et de groupe du Parti, donner régulièrement des cours du Parti, s'en tenir à la vie démocratique et organisationnelle, réaliser des entretiens face à face et effectuer l'évaluation démocratique des membres du Parti. Les dirigeants doivent prendre conscience de leur appartenance à l'organisation et signaler à l'organisation les grands problèmes concernant leur travail et leur vie personnelle selon les procédures.

La critique et l'autocritique sont des outils clés permettant au Parti de maintenir sa bonne santé et de régulariser la vie politique au sein du Parti. Il faut effectuer la critique et l'autocritique selon les règles du Parti en cherchant la vérité à partir des faits et mettant de côté les sentiments personnels. Les membres du Parti et les cadres doivent prendre l'habitude de se livrer à l'introspection, d'analyser les problèmes en profondeur et de procéder méticuleusement à des rectifications. Les organes de direction du Parti et les cadres doivent écouter les points de vue différents, tandis que les dirigeants, en particulier les cadres supérieurs, doivent écouter volontiers les critiques et dire leur opinion sans ambages.

12>
Imprimer
Lire aussi:
 

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua Centre d'Information et d'Internet de Chine
Chinafrique La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号