法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Economie

Prospérer grâce au pétrole

par Deng Yaqing  ·  2018-10-08  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: pétrole; Chine; Afrique

Le Président du Tchad Idriss Déby Itno (deuxième à partir de la droite, premier rang) lors de la cérémonie de mise en service du projet du champ pétrolifère Ronier.

 

En plein centre de l'Afrique se situe la République du Tchad, un pays dépendant de l'agriculture pour la majeure partie de ses revenus, mais abritant aussi d'importantes réserves de pétrole. Cependant, ce n'est que lorsque la China National Petroleum Corporation (CNPC) - un géant chinois du pétrole et du gaz naturel – s'y est implantée en 2011 et a débuté la production, que le pays a finalement réalisé son autosuffisance énergétique.

Lorsque la CNPC a mis le pied pour la première fois au Tchad il y a 15 ans, la consommation intérieure en pétrole dépendait fortement des importations. En septembre 2007, un accord bilatéral a été trouvé pour construire une raffinerie par actions, marquant le point de départ de la coopération pétrolière sino-tchadienne.

Lorsque la raffinerie de Ndjamena est entrée en service en juin 2011, le Président tchadien Idriss Déby Itno a indiqué que son pays avait remporté la victoire de l'indépendance énergétique, attribuant celle-ci au partenariat significatif du Tchad avec la Chine.

Désormais, les opérations de la CNPC au Tchad couvrent la chaîne industrielle pétrolière complète, de la prospection au développement, en passant par le transport par oléoduc, le raffinage, le stockage, la construction des projets et les services technologiques.

Les histoires semblables avec un « départ de zéro » ne se limitent pas uniquement au Tchad. La coopération de la CNPC avec le Soudan a débuté dès 1995 et le projet est aujourd'hui devenu la filiale la plus grande et la plus fructueuse de la CNPC à l'étranger. Au Niger, un système industriel pétrolier complet a pris forme dans le cadre d'un partenariat avec la CNPC, permettant au pays non seulement de réaliser l'autosuffisance pétrolière, mais également de recueillir des devises étrangères par le biais des exportations de pétrole. Désormais, l'industrie pétrolière est un pilier de l'économie locale. En-dehors du Tchad et du Niger, la branche ouest-africaine de la CNPC a également vu ses opérations se développer en Algérie, au Mozambique et en Tunisie.

 

Des progrès solides

Grâce au soutien de son partenaire tchadien et de ses actionnaires, la CNPC a développé deux projets de prospection et d'extraction, deux projets d'oléoducs de brut et la raffinerie de Ndjamena, qui peut produire de l'essence, du diesel, des « carburants aviation », du fioul, du gaz naturel liquéfié et du polypropylène.

À la fin du mois de juillet, l'entreprise avait développé six terrains pétrolifères au Tchad et transporté 13,24 millions de tonnes de pétrole brut. La production annuelle pétrolière a enregistré une croissance stable au cours de ces dernières années et devrait atteindre les 4 millions de tonnes cette année. Les données de l'entreprise montrent que dans un avenir proche, la capacité de prospection et de développement pétrolier du Tchad devrait atteindre les 6 millions de tonnes.

Grâce à la raffinerie Ndjamena, le Tchad connaît désormais un apport intérieur stable en produits pétroliers et exporte une partie de la production vers les pays voisins, ce qui a posé des fondations solides pour l'économie et la force globale de la nation.

Au Niger, la branche ouest-africaine de la CNPC a payé plus d'un milliard de dollars d'impôts au gouvernement du Niger à la fin 2017 et, selon ses statistiques, l'entreprise avait produit au mois de mai 5,28 millions de tonnes de brut dans le pays.

 

La société chinoise CNPC facilite l’accès à l’eau potable pour les communautés locales en creusant des puits.

 

Les responsabilités des entreprises

Au Soudan et au Soudan du Sud, la CNPC a rempli ses responsabilités sociales en engageant des activités bien planifiées porteurs de bénéfices publics. L'entreprise a investi 120 millions de dollars pour soutenir le développement de l'agriculture, de l'éducation, de la culture, des soins médicaux et des infrastructures, bénéficiant à plus de 2 millions d'Africains. En promouvant l'intégration des diverses cultures au sein de l'entreprise, les employés issus de différents milieux culturels peuvent se comprendre et se faire confiance, mais également vivre en harmonie avec les communautés locales.

Dans l'arrière-pays du Niger, dans le désert du Sahara, le manque d'eau est un problème évident. Pour relever le niveau de vie des habitants dans les villes alentour, la CNPC a creusé 29 puits et plus de 40 sources d'eau pour les foyers locaux et l'élevage des animaux. Les mêmes conditions d'aridité sont également un défi au Tchad. À la fin du mois de juillet, un total de 27 puits d'eau ont été creusés par la CNPC, bénéficiant à 25 000 habitants dans 21 villages.

En-dehors des carences en eau, l'accès à l'éducation dans certains pays africains reste difficile pour de nombreux enfants. La branche nigérienne de la CNPC a indiqué avoir construit 38 écoles dans les zones environnantes de ses projets et des oléoducs au cours de ces dernières années. Au Tchad, deux écoles primaires ont été construites et du matériel scolaire a été donné à trois écoles locales. Un programme d'éducation conjointe avec une université locale près de la raffinerie se maintient depuis plusieurs années, avec des étudiants locaux et des techniciens envoyés en Chine pour recevoir une formation et une éducation plus poussées. Depuis que la CNPC est entrée sur le marché tchadien en 2003, l'entreprise a signé un grand nombre de contrats d'achat et de service avec les entreprises locales, stimulant de façon significative le développement économique du Tchad.

 

La connexion du FCSA

Le Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA) constitue la plateforme la plus complète, la plus influente et du plus haut niveau en ce qui concerne la communication entre la Chine et les pays africains, explique Chen Shudong, le directeur général de la filiale CNPC International, West Africa Ltd. (Chad).

« Ce forum jouera un rôle de plus en plus important dans la promotion d'une coopération mutuellement bénéfique entre la Chine et l'Afrique dans le domaine de l'énergie - notamment du pétrole dans le cas de la CNPC - et dans l'édification d'une communauté de destin », explique-t-il.

La CNPC va renforcer ses activités pétrolières et de gaz naturel en Afrique par le biais d'une coopération approfondie avec les gouvernements des pays abritant ces ressources, mais également jouer un rôle actif dans le maintien du partenariat entre la Chine et l'Afrique, ajoute-t-il.

Adhérant aux principes d'affaires de sincérité, de pragmatisme et d'honnêteté, la CNPC souligne qu'elle a pour objectifs de continuer à faire progresser ses plans de coopération avec les pays africains, d'assister l'Afrique dans son propre développement par le biais du développement de la Chine, et de faciliter l'industrialisation régionale et la modernisation agricole, afin de parvenir à des résultats gagnant-gagnant et de réaliser un développement partagé.

 

Pour vos commentaires : liuwei@chinafrica.cn

Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号