中文 English Deutsch 日本語 BR America Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Documents

Extraits du communiqué de la sixième session plénière du XVIIIème Comité central du Parti communiste chinois

  ·  2017-02-09  ·   Source: Beijing Information
Mots-clés: communiqué

Supervision interne du Parti

La supervision est une garantie fondamentale pour l'exercice correct du pouvoir, ainsi qu'une mesure cruciale pour le renforcement et la régularisation de la vie politique au sein du Parti. Il faut renforcer la supervision des dirigeants et cadres pour qu'il n'y ait ni de pouvoirs illimités ni de membres non supervisés au sein du Parti. Le mécanisme visant à restreindre et à surveiller l'exercice du pouvoir doit être amélioré afin que le pouvoir soit proportionnel à la responsabilité et que ceux qui abusent du pouvoir soient tenus responsables. Les organisations et les dirigeants du Parti à tous les niveaux ne peuvent pas contrevenir à la Constitution et aux lois. Il leur faut éviter de substituer la loi par des propos personnels, de placer leur pouvoir au-dessus de l'autorité de la loi, et de violer la loi pour leurs intérêts personnels.

La création d'un environnement politique propre et honnête et la lutte résolue contre la corruption sont des tâches importantes pour renforcer et normaliser la vie politique au sein du Parti. Il faut consolider les lignes de défense idéologiques et institutionnelles contre la corruption pour que les cadres n'osent ni ne puissent ni ne veulent être corrompus. Les responsables, notamment les dirigeants supérieurs, doivent se donner en exemple dans la pratique des valeurs fondamentales du socialisme, être cultivés, vertueux, honnêtes et honorables.

Aucune zone interdite ou d'exception n'est autorisée dans la supervision interne du Parti. Les organisations du Parti à divers échelons doivent combiner la confiance et l'incitation avec une supervision stricte, de sorte que les cadres du Parti soient sensibilisés à la responsabilité qu'apporte leur pouvoir, exercent leur pouvoir sous le contrôle et soient tenus responsables de leur irresponsabilité. La supervision au sein du Parti doit être effectuée conformément au centralisme démocratique et selon les règles et la discipline du Parti. A cela s'ajoutent le renforcement de la supervision organisationnelle de haut en bas, l'amélioration de la supervision démocratique du bas vers le haut. De plus, les membres et organisations du Parti au même échelon doivent se contrôler mutuellement.

La supervision interne du Parti a pour mission d'appliquer efficacement les statuts du Parti, ses règles et sa discipline, de maintenir l'unité et la solidarité du Parti, et notamment de résoudre les problèmes comme l'affaiblissement du leadership du Parti, l'édification insuffisante du Parti, la matérialisation non énergique de la gouvernance globale stricte du Parti ainsi que le relâchement de la discipline du Parti. La supervision vise à garantir que les organisations du Parti s'acquittent de leurs devoirs, que tous les membres du Parti jouent le rôle d'avant-garde et servent d'exemple, et que les dirigeants et cadres du Parti sont loyaux, propres et responsables. La supervision au sein du Parti doit se concentrer sur le respect des statuts du Parti, de ses règles, de la Constitution et des lois du pays, sur le maintien du leadership collectif et unifié du CC du PCC, sur le centralisme démocratique, sur la mise en œuvre des mesures concernant la gouvernance globale et stricte du Parti, et sur la matérialisation de l'esprit que véhiculent les huit principes du CC du PCC. Les cadres du Parti sont également soumis au contrôle selon les normes comme l'intégrité, l'autodiscipline, l'exercice impartial du pouvoir, ainsi que l'accomplissement des tâches assignées par le CC du PCC et d'autres organisations du Parti au niveau supérieur.

Les principales cibles de la supervision sont les organes de direction du Parti, leurs dirigeants et notamment ceux qui assument les fonctions essentielles. Il faut mettre en place et perfectionner un système de supervision interne sous la direction unifiée du CC du PCC, système dans lequel les comités ou les groupes du Parti exercent une supervision générale, les organismes chargés du contrôle disciplinaire sont dédiés à la supervision, les services de travail du Parti effectuent des supervisions fonctionnelles, les organisations de base du Parti effectuent une surveillance quotidienne et les membres du Parti s'occupent du contrôle démocratique.

Les comités du Parti à divers niveaux doivent soutenir les assemblées populaires, les gouvernements, les organes d'inspection et les organes judiciaires au même échelon hiérarchique dans leur travail de supervision à l'égard des institutions nationales et des fonctionnaires. Les comités (national ou locaux) de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC) doivent exercer un contrôle démocratique conformément à la Charte de la CCPPC, alors que les organismes d'audit s'occupent du contrôle dans leur domaine selon la loi. Il faut aussi encourager les partis et groupements démocratiques à exercer leur fonction de surveillance. De plus, il faut attacher de l'importance aux opinions, critiques et suggestions exprimées par les membres des partis et groupements démocratiques et les personnalités sans parti. Le Parti doit accueillir la supervision publique et la prendre au sérieux.

 

<12
Imprimer
Lire aussi:
 

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua Centre d'Information et d'Internet de Chine
Chinafrique La Chine au Présent La Chine Pictorial

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号