法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Culture

Une nouvelle ère pour les séries « made in China »

par Hu Fan  ·  2020-07-24  ·   Source: Chinafrique
Mots-clés: web-séries; Chine

Des web-séries font vivre une nouvelle expérience au public chinois

Aperçu de la série The Bad Kids. (Fichier)

De plus en plus de web-séries chinoises provoquent l’étonnement et l’enthousiasme du public. Cette fois-ci, il s’agit de The Bad Kids, une série policière de douze épisodes lancée par iQIYI, l’une des principales plateformes chinoises de publication de vidéos.

Adaptation d’une œuvre littéraire, l’histoire raconte l’aventure de trois adolescents ayant accidentellement filmé un meurtre avec leur téléphone lors d’une balade en montagne pendant les vacances d’été.

La web-série a été très commentée sur Internet deux semaines après son lancement. La majorité des commentaires sont très positifs tant de la part des critiques que des spectateurs, portant sur des aspects allant de la qualité de l’image à la conception de l’intrigue, décrite par certains comme étant « de niveau cinématographique ». La performance des acteurs et des actrices a été également saluée, y compris pour les rôles des trois adolescents.

L’acteur Qin Hao a également été mis en lumière grâce au rôle du meurtrier. Bien qu’il ait une cinquantaine de films et de téléfilms à son actif, cette web-série lui apporte enfin la gloire à 44 ans. « Ma notoriété dépasse désormais mon cercle de fans », plaisante-t-il dans une émission en direct.

À la conquête d’un nouveau marché

Il était impensable pour une web-série d’avoir une telle influence il y a dix ans, celles-ci étant généralement de mauvaise qualité et réalisées à faible coût par des vidéastes amateurs. Les premières plateformes vidéo en ligne de Chine, comme Tudou et Youku, ont commencé principalement avec des films et des fictions télévisées déjà diffusés par les canaux traditionnels.

Le changement est intervenu en 2013 avec le pari réussi de Netflix pour House of Cards. Convaincus du potentiel commercial des web-séries, les géants d’Internet en Chine, dont Baidu, Tencent et Alibaba, ont commencé à se positionner sur le marché.

Le secteur a connu une croissance rapide depuis lors. En 2019, 64,2 % des 377 nouvelles séries en Chine étaient des web-séries, selon le rapport 2020 sur l’industrie chinoise des fictions télévisées et des web-séries, publié conjointement par la Capital Radio & TV Program Producers Association et d’autres organisations.

Puis les sociétés de production professionnelles qui ne s’intéressaient auparavant qu’à la réalisation de fictions télévisées ont commencé à changer de cap à leur tour. Actuellement, il est difficile de faire la différence entre les fictions télévisées et les web-séries en termes de qualité de production. De nombreuses web-séries sont également diffusées à la télévision.

La plateforme iQIYI a fusionné avec Baidu en 2013. The Bad Kids est le deuxième volet d’une suite de séries policières prévue par la plateforme. Celle-ci finance des sociétés de production pour réaliser six séries, chacune composée de douze épisodes.

Cette évolution s’est accompagnée d’une volonté croissante des internautes de payer pour visionner des contenus de qualité. En 2019, iQIYI comptait environ 107 millions d’abonnés, soit une augmentation de 22 % par rapport à l’année précédente, bien que sa politique consistant à faire payer plus cher le visionnage à l’avance des épisodes de Joy of Life, série à succès produite en 2019, ait suscité une controverse dans les médias sociaux.

Un pouvoir qui change la donne

Qin Hao à la première d’un film en 2017. (CNSPHOTO)

Sans sa fille, M. Qin aurait manqué l’occasion d’être célèbre. Lorsque l’on lui a proposé un rôle dans Burning Ice, qui a également connu un grand succès, il n’a pas été très emballé par le format de web-série, malgré son enthousiasme pour le scénario et l’équipe de production.

Il a finalement rejoint le casting en raison du cachet proposé. Depuis la naissance de sa fille, subvenir aux besoins de sa famille revêt plus d’importance à ses yeux que son ego. « J’ai finalement su prendre la bonne décision », déclare-t-il dans une interview accordée à Life Week.

Les web-séries ont offert l’opportunité à des acteurs, comme M. Qin, de revenir sur le devant de la scène. Un autre exemple est celui de Pan Yueming, au creux de la vague de sa carrière d’acteur après un accident de voiture en 2009. En 2017, à l’âge de 43 ans, il est à nouveau sous les feux de la rampe grâce à sa performance époustouflante dans la web-série policière Day and Night. La série a connu un tel succès que Netflix a acheté les droits d’auteur pour la diffuser dans d’autres pays.

Le public ne peut que se réjouir du développement des web-séries. Depuis des années, la tendance en Chine était de baser la réalisation de films et de séries télévisées uniquement sur les stars ayant un grand nombre de fans sans forcément considérer les aptitudes nécessaires en tant que comédiens. Le résultat était généralement médiocre tant sur le plan du scénario que de l’image et ces séries ne doivent leur succès économique qu’au soutien des jeunes fans.

Les web-séries, en revanche, mettent réellement l’accent sur la qualité de la production. En engageant des acteurs moins célèbres, donc moins chers mais réellement compétents, le budget peut être réparti autrement. Joe Cacaci, scénariste de House of Cards (Netflix), fait partie de l’équipe de production de The Bad Kids. Il a été engagé par la société de production afin de concevoir la structure générale du drame et le point final de chaque épisode, qui se termine sur un point culminant de l’histoire, attisant ainsi la curiosité du public pour l’épisode suivant.

Une forme compacte avec moins d’épisodes est un autre avantage initié par les web-séries. L’une des principales insatisfactions du public chinois par rapport aux séries télévisées concerne leur longueur. Pour répondre à ces attentes, Empresses in the Palace, série de 76 épisodes en costumes anciens, a été rachetée par Netflix, en raison de sa popularité en Chine, et a été adaptée en six épisodes.

Les amateurs de web-séries semblent avoir moins de patience. Dans l’interface du lecteur d’iQIYI, des options permettent de lire la vidéo jusqu’à deux fois la vitesse normale et de ne regarder que les rôles des acteurs appréciés. Selon la plateforme, le taux de spectateurs abandonnant une longue série de plus de 45 épisodes était de 56 % en 2018, soit une augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente. Par ailleurs, la fonctionnalité de collecte de commentaires des utilisateurs permet aux plateformes de répondre plus rapidement à leurs préférences.

Un secteur en évolution

Même avec des succès comme The Bad Kids, la rentabilité des web-séries est toujours discutable. En 2019, iQIYI a déclaré une perte de 10,3 milliards de yuans (1,47 milliard de dollars). D’autres grandes plateformes, comme Youku et Tencent Video, ont également enregistré d’énormes pertes.

Dans le cas des web-séries finement réalisées, le coût d’un seul épisode est élevé et les revenus provenant des publicités sont limités, car l’espace disponible pour placer des annonces est restreint, explique He Junyi, producteur général de The Bad Kids, à Jiemian.com.

Les plateformes s’efforcent de diversifier les sources de revenus. iQIYI regroupe par lot plusieurs séries de la même catégorie pour former une marque et utiliser cette marque pour rechercher une coopération commerciale. Elle propose une adhésion premium aux utilisateurs prêts à payer plus cher pour un contenu de haute qualité. La distribution de ses créations sur les chaînes de télévision est un autre moyen de les exploiter de manière rentable.

M. He estime que la mise en place de ces alternatives devrait améliorer la rentabilité et la capacité des plateformes à développer des web-séries sur le long terme. « L’ère des web-séries ne fait que commencer », assure-t-il.

Pour vos commentaires : hufan@chinafrica.cn

 

Liens:
Xinhuanet CGTNfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine Faguowenhua French.china.org.cn
La Chine au Présent La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860