法语词典:
中文 English Deutsch 日本語 Chinafrique
Suivez-nous sur
  • descriptiondescription
Accueil Chine Monde Economie Culture Environnement Documents
Accueil >> Chine

La visite en Bulgarie du PM chinois permet de promouvoir les relations Chine-Europe et de défendre le libre-échange

  ·  2018-07-09  ·   Source: Xinhua
Mots-clés: Li Keqiang; Bulgarie; relations sino-européennes; libre-échange

 

Le Premier ministre chinois Li Keqiang a conclu dimanche une visite très réussie en Bulgarie en envoyant un message clair pour dire que la Chine va consolider ses relations avec ses partenaires européens et défendre le système commercial multilatéral.

Au cours de son séjour à Sofia, M. Li a effectué une visite officielle en Bulgarie, a assisté à la septième réunion des dirigeants de Chine et de 16 pays d'Europe centrale et orientale (PECO), et a eu des entretiens bilatéraux avec plusieurs dirigeants des PECO.

Le Premier ministre chinois et ses homologues des PECO ont convenu de continuer à renforcer leur coopération aussi bien dans un cadre bilatéral qu'au sein du mécanisme 16+1. Face à la montée du protectionnisme, ils ont également réaffirmé leur engagement commun en faveur de la construction d'une économie mondiale ouverte et d'une mondialisation plus dynamique, plus inclusive et plus durable.

PRESERVER LE LIBRE-ECHANGE

Au cours de ses rencontres, M. Li a souligné à plusieurs reprises la volonté de la Chine de préserver le libre-échange et le système de commerce multilatéral, qui constituent d'importants moteurs de la croissance économique mondiale.

Arguant de la nécessité de protéger le multilatéralisme et le libre-échange, de s'opposer au protectionnisme et de limiter les litiges commerciaux, il a souligné que les guerres commerciales n'avaient pas de gagnant.

La Chine n'a jamais initié de litige commercial, et encore moins provoqué de guerre commerciale. Mais si une autre partie décide de déclencher une guerre commerciale en imposant de nouveaux tarifs douaniers, la Chine prendra à coup sûr des contre-mesures, a-t-il ajouté.

Ceci vise à défendre non seulement les intérêts de développement de la Chine, mais aussi les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a-t-il affirmé.

Pour ce qui est de la coopération entre la Chine et les PECO, M. Li a déclaré qu'il s'agissait d'une coopération basée sur l'ouverture, un dialogue équitable, des bénéfices mutuels et des résultats gagnant-gagnant.

Les participants à la septième réunion Chine-PECO ont quant à eux affirmé leur détermination à promouvoir une coopération mutuellement profitable, à construire une économie mondiale ouverte, et à rendre la mondialisation économique plus dynamique, plus inclusive et plus durable.

S'exprimant sur l'appel de la Chine à s'opposer au protectionnisme, Latchezar Dinev, président de la Chambre de commerce et d'industrie Bulgarie-Chine, a indiqué que tous les pays du monde devaient se souvenir des leçons de la Grande Dépression des années 1930, qui a été directement causée par des mesures douanières protectionnistes.

Il a souligné que les relations commerciales entre pays se construisaient sur plusieurs années, mais pouvaient être détruites en quelques mois. "Si leurs relations ou leurs chaînes d'approvisionnement sont rompues, il est très difficile de redresser la situation", a-t-il affirmé.

RENFORCER LES RELATIONS CHINE-EUROPE

Après six années de développement, le mécanisme de coopération 16+1 est devenu une plateforme de coopération interrégionale pratique et fructueuse, au sein de laquelle les relations économiques et commerciales entre ses participants enregistrent une croissance rapide.

Au cours de cette période, le volume des échanges commerciaux entre la Chine et les PECO est passée de 40 milliards à près de 70 milliards de dollars américains, avec une croissance annuelle moyenne de 6,5 %. Les deux parties ont également enregistré une croissance régulière de leurs investissements réciproques.

Au cours du huitième Forum d'affaires Chine-PECO, M. Li a souligné que la coopération 16+1 constituait une partie essentielle et un complément très utile à la coopération Chine-Union européenne (UE). Elle a non seulement contribué au développement mutuel des deux parties, mais a également permis de réduire les écarts de développement à l'intérieur de l'UE, faisant ainsi progresser l'intégration européenne.

"Une UE unie, stable et prospère et un euro fort vont dans le sens des intérêts fondamentaux de la Chine", a souligné M. Li.

Il a également réaffirmé la détermination de la Chine à poursuivre sa politique d'ouverture et la réforme de son marché, ce qui permettra d'offrir davantage d'opportunités pour la coopération Chine-Europe.

Quelques jours avant la tournée de M. Li à l'étranger, Beijing a de fait commencé à abaisser ses tarifs douaniers et à réduire sa liste négative concernant les investissements étrangers. Ces mesures permettront de créer de nouvelles opportunités sur le marché chinois pour les PECO et l'UE.

La Bulgarie était la première étape de la tournée de M. Li. Il effectuera également une visite officielle en Allemagne dans le but de promouvoir une plus grande ouverture et davantage de coopération dans le domaine de l'innovation.

CONSOLIDER LE MECANISME 16+1

Afin de construire le mécanisme 16+1 sur des bases solides, le Premier ministre chinois a appelé à renforcer les liens économiques et commerciaux, ainsi qu'à consolider le soutien du public à ce mécanisme de coopération.

M. Li et ses homologues des PECO se sont ainsi engagés à augmenter leurs investissements réciproques et à améliorer leurs échanges humains.

Au cours d'une conférence de presse avec le Premier ministre bulgare Boïko Borissov, M. Li a déclaré vendredi que la Chine était impatiente de renforcer ses investissements en Bulgarie, en participant notamment aux grands projets d'infrastructures bulgares comme la liaison ferroviaire entre ce pays et la mer Egée.

Au cours des rencontres bilatérales organisées en marge de la septième réunion Chine-PECO, il a également espéré que la Chine pourrait contribuer à promouvoir la connectivité régionale dans le cadre de la coopération 16+1.

Au cours de la conférence de presse de vendredi, la Chine et la Bulgarie ont également montré que leurs peuples étaient intimement liés. Ainsi, au milieu de la conférence de presse, M. Li a reçu de M. Borissov un drapeau bulgare, sur lequel l'épouse du célèbre alpiniste bulgare Boyan Petrov avait écrit "Son coeur et son esprit noble jamais ne gèleront".

M. Petrov a disparu il y a deux mois en escaladant le mont Shishapangma, dans la région autonome chinoise du Tibet. En apprenant la nouvelle, le Premier ministre chinois avait ordonné de déployer tous les efforts possibles pour le retrouver et le secourir.

L'épouse de M. Petrov a exprimé sa gratitude envers le Premier ministre et le gouvernement chinois. "Mon coeur reste à jamais en Chine", a-t-elle dit.

M. Li lui a présenté ses condoléances, affirmant que M. Petrov était l'incarnation du courage humain.

De fait, la Chine et les PECO ont toujours attaché une grande importance aux échanges humains depuis la première réunion Chine-PECO, qui s'est tenue à Varsovie en 2012.

Au cours des six dernières années, le nombre de touristes chinois ayant visité les PECO a été multiplié par cinq, atteignant un million par an.

Les sites touristiques les plus aimés en Chine

Top10.jpg
Le top 10 de nos circuits en Chine
cv-2.jpg
La Chine de vos rêves
cv-1.jpg
Essentiel de la Chine
cv-aa-1.jpg
Découvrir l'histoire de la Chine en 14 jours
Liens:
Xinhuanet CCTVfr China Tibet Online Le Quotidien du Peuple Radio Chine Internationale
Ambassade de Chine en France Ambassade de France en Chine French.china.org.cn La Chine au Présent
La Chine Pictorial Traduction en ligne

24 Baiwanzhuang, 100037 Beijing République populaire de Chine


京ICP备08005356号 京公网安备110102005860号